Bleus : Deschamps également interrogé sur Benzema au Kazakhstan

Bleus : Deschamps également interrogé sur Benzema au Kazakhstan©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 28 mars 2021 à 19h50

Au Kazakhstan, après la victoire des Bleus ce dimanche (0-2), Didier Deschamps, le sélectionneur français, n'a pas échappé à une question sur Karim Benzema de la part d'un journaliste local.



Décidément, même à l'autre bout de l'Europe, Didier Deschamps n'échappera pas aux questions sur Karim Benzema. En effet, en grande forme avec le Real Madrid, l'attaquant français n'est pourtant plus apparu avec le maillot des Bleus depuis octobre 2015, et le début de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Une situation qui interroge grandement dans l'Hexagone... mais également jusqu'au Kazakhstan. Ainsi, ce dimanche, en conférence de presse, à l'issue de la victoire des siens lors de la 2eme journée des qualifications à la Coupe du monde 2022 (0-2), le sélectionneur français a vu le sujet être remis sur le tapis par un journaliste local.  « Oh non ! Même ici ! Allez, on restera sur les autres questions. Y'en a un qui vous l'a soufflée ! C'est un journaliste français qui a vous a soufflé la question ! », a répliqué Deschamps avec un grand sourire, avant de quitter l'estrade où il était pour répondre à la presse.

« C'est ric-rac mais on a gagné »

« Si on en attend trop des champions du monde ? Chacun est libre d'attendre ce qu'il veut. L'équipe de France est performante et continue de l'être. On fait beaucoup de bonnes choses. Il n'y a pas eu de scores fleuves hier (samedi) non plus. Ce n'est facile pour personne. Il y a un adversaire, l'enchaînement de matchs, plus tout ce qu'il y a avant, avait avant déclaré le sélectionneur français, un peu plutôt lors de la conférence de presse. Ce ne sont pas des excuses. J'ai dit aux joueurs à la causerie de faire le job, de gagner. C'est ric-rac mais on a gagné. Il y avait neuf nouveaux joueurs par rapport au match contre l'Ukraine, mais ils avaient déjà un vécu. Je ne vais pas leur enlever le mérite d'avoir bien fait des choses. Les parcours en qualifications sont toujours difficiles, l'essentiel est d'atteindre l'objectif. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.