CAN : L'Égypte élimine le Maroc

CAN : L'Égypte élimine le Maroc©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 30 janvier 2022 à 19h00

Grâce à un grand Mohamed Salah, l'Egypte a renversé la vapeur en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations pour finalement s'imposer en prolongations contre le Maroc d'Achraf Hakimi (2-1, ap).

L'Égypte a composté son ticket pour les demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations en s'imposant en prolongations contre le Maroc, au terme d'un match intense (2-1 a.p.).



Déroutante, renversante, parfois gênante deuis le lever de rideau, cette Coupe d'Afrique des Nations prend une autre tournure. Pour tout ce qu'il représente, le Maroc-Égypte du jour fleurait bon la grande bataille. Âpre et indécise jusqu'au bout, cette rencontre a tourné en faveur des Pharaons, dont le surplus de réalisme dans les moments clés aura fait la différence.

Le Maroc frappe fort d'entrée de jeu

Tout avait pourtant si bien commencé pour le Maroc. Achraf Hakimi, qui restera l'un des hommes forts de cette CAN 2021, a encore démontré son aptitude à forcer un verrou. Brillant sur coups de pied arrêté, le latéral droit du PSG s'est illustré cette fois-ci dans le jeu, en obtenant un penalty dès l'entame de match. Son compère Sofiane Boufal, autre visage connu de la Ligue 1, n'a pas tremblé pour le transformer (1-0, 7e).

Un nouveau match a alors commencé. Soudain, les hommes de Vahid Halilhodzic se sont mis à reculer, certainement timorés entre la nécessité de gérer leur avantage et la possibilité de se mettre à l'abri. Dans un premier temps, l'Egypte n'en a pas forcément profité. Il a fallu du temps à ces Pharaons pour trouver la bonne carburation. Mais cette équipe est bâtie pour avoir ses adversaires à l'usure. Loin de nous l'idée de vouloir forcer le trait, mais elle possède en ses rangs un artiste, Mohamed Salah, porté par des soldats dévoués dans un collectif qui tourne. C'est une bonne formule pour aller loin.

Salah a tout changé

Après l'entrée de Trezeguet à la pause, l'Égypte a passé la vitesse supérieure. Et c'est évidemment Mo Salah qui a endossé le costume de sauveur en égalisant d'un but de raccroc, sur corner, du bout de son pied gauche après un premier arrêt réflexe de Bounou suite à une première tête d'Abdelmonem (1-1, 53e). La dernière demi-heure a été étouffante. Les lignes se sont étirées, l'odeur du chaos s'est accentuée. Avec un zeste de chance, les Lions de l'Atlas auraient pu faire la différence mais le Rennais Aguerd a vu sa tête détournée sur la barre par Abou Gabal (81e).

C'est donc aux prolongations que ce choc s'est décidé. À ce petit jeu, l'Égypte a eu le dernier mot. Comme un clin d'œil, Trezeguet a libéré son équipe en profitant d'un superbe travail de Salah, histoire de rappeler que le grand livre du football réserve toujours un petit d'histoire pour ce nom (2-1, 100e). Un avantage décisif pour les Pharaons, qui ont fermé les vannes jusqu'au bout. L'Égypte peut continuer à rêver. Le Maroc sort avec les honneurs.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.