Ballon d'Or : Griezmann sévèrement recadré par Ramos

Ballon d'Or : Griezmann sévèrement recadré par Ramos©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 18 septembre 2018 à 15h50

En marge de la rencontre de Ligue des Champions entre le Real Madrid et l'AS Rome, le défenseur espagnol Sergio Ramos s'est exprimé sur le Ballon d'Or, relate BFM Sport. Il en a profité pour égratigner le Français Antoine Griezmann.

Une chose est sûre, Sergio Ramos et Antoine Griezmann ne passeront pas leurs vacances ensemble.

Adversaires voire ennemis sur le terrain, les joueurs des deux clubs de Madrid se lancent désormais des piques par médias interposés. BFM Sport a remarqué qu'en conférence de presse d'avant match entre le Real Madrid et l'AS Rome, le défenseur espagnol n'avait pas mâché ses mots sur le Français, grand prétendant au Ballon d'Or.

Une courte intervention qui commence à faire polémique. "L'ignorance rend audacieux. Quand j'écoute ce gamin, je me souviens de Totti, Buffon, Raul, Iker (Casillas), Iniesta... Ils ont tout gagné et ils n'ont pas été Ballon d'Or", dit-il, avant de pointer du doigt ses prétentions. "Il devrait être conseillé par Simeone, Koke ou Godin, des gens qui ont des valeurs qui lui feraient du bien."



Aussi fort que Ronaldo ou Messi ?

Depuis la fin de la Coupe du Monde, le Français n'a pas caché son désir de soulever le prestigieux trophée, mais les dernières nominations (joueur FIFA de l'année par exemple) l'ont quelque peu fait déchanter puisque seuls Messi, Ronaldo et Modric ont été nommés.

Mais dans une interview accordée au journal AS ce lundi 17 septembre, le Français a surtout fait une sortie qualifiée d'osée par la presse. Dedans, il se mettait à la même table que les deux multiples Ballons d'Or. Quand on lui demande : "Pensez-vous être à la même table que Cristiano Ronaldo et Lionel Messi", le joueur de l'Atlético répond : "Oui, je crois que oui." Seulement, beaucoup d'observateurs se sont arrêtés à cette phrase, bien que Griezmann ait précisé ses propos dans la foulée. "Il existe différentes façons de voir le football. Il est clair que je suis un joueur différent de Cristiano, Messi, Neymar ou Mbappé. Je suis au plus haut, mais je peux m'améliorer. Je cherche toujours à être le plus complet possible." Et de préciser. "Je ne vais pas mettre cinquante buts, mais je cherche à aider offensivement et à travailler pour l'équipe."

Évidemment, dur de convaincre Ramos, non seulement parce qu'il évolue dans le club rival, le Real Madrid, mais aussi parce que parmi les autres prétendants se trouvent Cristiano Ronaldo et Luka Modric. L'un est parti à la Juve, mais reste un de ses meilleurs amis. L'autre est encore au Real. Son choix semble vite fait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.