Premier League : Pourquoi Aston Villa-Fulham est entré dans l'histoire

Premier League : Pourquoi Aston Villa-Fulham est entré dans l'histoire©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 05 avril 2021 à 11h55

Pour la première fois dans l'histoire, aucun des joueurs ayant débuté le match entre Aston Villa et Fulham dimanche n'était né lors de la naissance de la Premier League, à l'été 1992. 

 

Une grande première a eu lieu dimanche après-midi, lors du match de la 30e journée du championnat anglais entre Aston Villa et Fulham. Aucun joueur présent au coup d'envoi n'était en effet né le 15 août 1992, lors des débuts de la Premier League. Parmi eux, le champion du monde français Alphonse Areola, né en février 1993, qui n'a pu empêcher à Villa Park la quatrième défaite en cinq matchs de l'équipe londonienne (3-1), toujours 18e du classement et relégable virtuelle. 

Profitant d'une erreur de Tyrone Mings, capitaine en l'absence de Jack Grealish, Aleksandar Mitrovic avait pourtant ouvert la marque pour les Cottagers (61e), après 22 matchs consécutifs de Premier League sans but, et alors qu'il venait de marquer à cinq reprises avec sa sélection lors de la trêve internationale. Mais l'Egyptien Trézéguet, entré après cette réalisation du Serbe, a signé un doublé pour les Villans (78e, 81e), avant que l'international anglais Ollie Watkins ne clôture la marque à la 87e minute de jeu. 

"A certains moments du match, il faut comprendre où on en est, ce dont on a besoin, et on n'a pas réussi à le faire, a ensuite déploré l'entraîneur de Fulham Scott Parker, rapporte la BBC. Il faut parfois accepter d'être moches, mais en répondant présent au bon moment. On pouvait repartir avec un point mais on a gâché. L'équipe est jeune, mais on a été naïfs et on a fait des erreurs bêtes. Après le premier but, on a baissé d'intensité. Ça nous a trop affectés et on n'a pas été assez malins." 

Un revers d'autant plus que rageant que les Londoniens pouvaient se rapprocher de Newcastle (17e avec trois points de plus), qui a fait match nul contre Tottenham (2-2), et de Brighton (16e à six points), battu 2-1 sur la pelouse de Manchester United. Et les occasions de les rattraper vont forcément se faire de plus en plus rares d'ici la dernière journée, qui verra les Cottagers recevoir les Magpies lors d'un match qui pourrait valoir très cher. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.