Ferrari : Binotto optimiste malgré un Grand Prix compliqué

Ferrari : Binotto optimiste malgré un Grand Prix compliqué©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 23 mai 2022 à 11h52

Si Ferrari a vu la victoire lui échapper avec Charles Leclerc et a placé Carlos Sainz Jr à la quatrième place ce dimanche à Barcelone, Mattia Binotto a assuré qu'il y avait du positif à tirer du week-end.

Après un début de saison réussi, Ferrari marque le pas. Dominé par Max Verstappen à Imola puis à Miami, Charles Leclerc pensait se diriger vers une victoire facile ce dimanche à Barcelone. Toutefois, une défaillance du moteur de sa F1-75 est venu gâcher la fête. Quelques minutes plus tard, à l'issue de la course, Max Verstappen a fait coup double avec la victoire lors du Grand Prix d'Espagne et la première place du championnat pilotes avec six points d'avance sur le Monégasque. Toutefois, le directeur de la Scuderia Ferrari Mattia Binotto, tout n'est pas à jeter à l'issue du premier week-end qui a vu la monoplace de Maranello évoluer. « C'est comme ça, mais d'un autre coté c'est la course qu'on espérait, a déclaré le dirigeant suisse face à la presse dans le paddock de Montmelo. Evidemment, pas avec le problème, mais dans le rythme de course, le fait de voir la vitesse qu'il avait, la dégradation des pneus et leur gestion. »


Binotto voit à nouveau Ferrari à hauteur de Red Bull Racing

Mattia Binotto l'affirme, Ferrari repart de Catalogne « avec de l'optimisme » même s'il faudra « se pencher » et « résoudre » le problème de fiabilité moteur qui a mis un terme prématuré à la course de Charles Leclerc. Le Suisse ajoute que ce Grand Prix d'Espagne a convaincu l'écurie italienne de pouvoir à nouveau rivaliser avec Red Bull Racing et ce dès le week-end prochain à Monaco. Carlos Sainz Jr, de son côté, a limité les dégâts avec la quatrième place au terme d'une course marquée par une excursion hors-piste pour laquelle Mattia Binotto trouve à l'Espagnol des circonstances atténuantes. « C'est dommage, mais Max Verstappen a fait la même erreur et ça montre que ce n'est pas toujours facile, a confié le patron de la Scuderia. Il y avait du vent et ça leur a fait du mal. La voiture était endommagée, il n'avait plus la même performance par la suite, c'était une course difficile. Il termine quatrième et marque des points importants. » Malgré la perte de la première place chez les pilotes et chez les constructeurs, Ferrari ressort du Grand Prix d'Espagne avec des motifs de satisfaction.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.