Ligue Européenne (F) : Nantes veut conclure sa saison en beauté

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 11 mai 2024 à 09h25

Alors que la saison n'a pas été simple pour les Neptunes de Nantes, Tamara Horacek et Helle Thomsen ont confié toute leur motivation avant le Final Four de la Ligue Européenne.

Les Neptunes font face à un grand défi. Trois ans après avoir remporté la Ligue Européenne, les joueuses de Nantes ont rendez-vous ce samedi à Graz pour affronter Storhamar lors des demi-finales. Alors qu'elle portera les couleurs du Krim Mercator Ljubljana la saison prochaine, Tamara Horacek entend conclure sa courte histoire avec le club de Loire-Atlantique sur un trophée. « On est en mission, a-t-elle confié dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Ça nous tient à cœur de conclure cette saison en beauté. » Au sein d'une formation qui « n'a jamais baissé les bras » avec des joueurs qui ont « toujours été sérieuses », l'internationale français entend « vivre à fond ce moment sur le plan humain ». Il faut dire que le club nantais va vivre une profonde transformation cet été avec un effectif chamboulé et le départ de Helle Thomsen, dont le contrat n'a pas été prolongé sur fond de changement d'orientation décidé par la direction du club. Toutefois, à l'approche du duel face à Storhamar, la technicienne danoise veut partir par la grande porte.

Thomsen : « L'état d'esprit a changé dès lundi matin »

« Ça sera une bonne fin d'histoire pour cette équipe, surtout que la saison a été difficile, a-t-elle confié dans des propos recueillis par le quotidien régional Ouest France. Quand on a eu l'information que le club voulait faire un autre projet, c'était dur, parce que tu sens que tu peux faire beaucoup de choses avec cette équipe. » Elle a surtout senti un groupe habité par l'envie de très bien faire lors de ce Final Four organisé à Graz, notant que « l'état d'esprit a changé dès lundi matin », au lendemain d'un large succès contre Nice en Ligue Butagaz Energie. Ce qui est certain, c'est que les Nantaises seront prêtes à défier leurs adversaires norvégiennes, observées de près par Helle Thomsen. « C'est celle que j'ai le plus vu jouer. J'ai dû regarder 90% de leurs matchs cette saison, a-t-elle affirmé. Je connais beaucoup de leurs joueuses, leur entraîneur. C'est à moi de transmettre tout ça à mes joueuses. » Les Neptunes auront 60 minutes pour aller chercher une deuxième finale européenne, avec la certitude d'affronter une formation roumaine en finale car l'autre demi-finale opposera le Gloria Bistrita au Dunarea Braila.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.