Euro 2022 (H/Finale) : Le titre pour la Suède aux dépens de l'Espagne

Euro 2022 (H/Finale) : Le titre pour la Suède aux dépens de l'Espagne©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 30 janvier 2022 à 20h40

Au terme d'une finale indécise, la Suède a arraché le titre de champion d'Europe à la dernière seconde face à l'Espagne (26-27) et remporte son premier trophée en 20 ans.



La belle génération suédoise obtient enfin la reconnaissance qu'elle attendait. Après une défaite en finale de l'Euro 2018 face à l'Espagne puis lors de celle du dernier Mondial contre le Danemark, les coéquipiers de Jim Gottfridsson (3 buts sur 5 tirs) ont mis fin à 20 ans d'attente pour le handball suédois. Une rencontre que les tombeurs des Bleus en demi-finale ont démarré tambour battant. Bourreau des Tricolores, Andreas Palicka (11 arrêts à 31% d'efficacité) a démarré sur le même tempo quand Oscar Bergendahl (5 buts sur 5 tirs) a eu moins de scrupules face à Rodrigo Corrales (5 arrêts à 22% d'efficacité). L'écart entre les deux formations a alors varié entre un et deux buts jusqu'au quart d'heure de jeu, quand Angel Fernandez (4 buts sur 5 tirs) et Adrian Figueras (6 buts sur 7 tirs) ont permis à l'Espagne de revenir à hauteur. Max Darj (1 but sur 1 tir) puis... Adrian Palicka (1 but sur 1 tir) ont alors répondu pour rétablir un avantage de deux longueurs pour la Suède. Le statu quo s'est alors établi de nouveau jusqu'aux six dernières minutes du premier acte, quand les « Hispanos » ont mis un grand coup d'accélérateur. Profitant d'une mauvaise passe suédoise, Ian Tarrafeta (5 buts sur 7 tirs) a initié un 3-0 qui a permis à l'Espagne de passer devant et de virer en tête d'un but à la pause.

Ekberg libère la Suède à la dernière seconde

Ce même Ian Tarrafeta a fait le break dès le début de la deuxième période mais cet avantage de deux buts n'est pas allé plus loin que les dix premières minutes du deuxième acte. Albin Lagergren (1 but sur 3 tirs) puis Oscar Bergendahl ont su remettre les « Trois Couronnes » à hauteur. Si les Espagnols ont su répondre aux offensives suédoises, la donne a changé à l'abord du dernier quart d'heure quand Daniel Pettersson (2 buts sur 2 tirs) a permis à son équipe de reprendre l'avantage. De retour dans le groupe suédois, Hampus Wanne (4 buts sur 6 tirs) n'a pas manqué de se signaler dans les dix dernières minutes pour permettre à son équipe de faire le break et d'aborder le « money time » en position de force. Mais Joan Cañellas (1 but sur 3 tirs) n'a pas voulu voir l'Espagne abandonner ses espoirs de troisième titre continental de suite, égalisant à deux minutes de la fin du match. Ce dernier a ensuite manqué la balle de match après un échec au tir de Jim Gottfriedsson. Sur la toute dernière action, Albin Lagergren a poussé à la faute Joan Cañellas, qui a concédé un jet de sept mètres au pire moment possible. Niclas Ekberg (5 buts sur 6 tirs) s'est alors présenté face à Gonzalo Perez de Vargas (3 arrêts à 27% d'efficacité). L'ailier droit suédois n'a pas tremblé pour offrir le titre à la Suède (27-26), qui soulève son premier trophée depuis l'Euro remporté à domicile en 2002. L'Espagne, quant à elle, laisse passer l'occasion de signer un triplé, qui aurait été le deuxième dans l'histoire de la compétition après celui de... la Suède.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.