PSG : Mbappé a parlé avec Macron avant de faire son choix

PSG : Mbappé a parlé avec Macron avant de faire son choix©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 23 mai 2022 à 18h24

Kylian Mbappé, qui a prolongé son contrat avec le PSG jusqu'en 2025, a reconnu avoir échangé plusieurs fois avec le président de la République, Emmanuel Macron, avant d'effectuer son choix de rester du côté du Parc des Princes.


Le feuilleton de l'avenir de Kylian Mbappé s'est achevé samedi soir. Avant la rencontre face à Metz (5-0) lors de laquelle il a inscrit un triplé, l'attaquant a confirmé qu'il resterait au PSG, avec une prolongation jusqu'en 2025. Le meilleur joueur, buteur et passeur de Ligue 1 lors de cette saison 2021-2022 a donc repoussé les avances du Real Madrid afin de continuer sa carrière en Ligue 1 et dans ce dossier, il a été conseillé par le président de la République, Emmanuel Macron.

"Il m'a donné de bons conseils"

Consécutivement à sa conférence de presse tenue ce lundi, le natif de Bondy s'est notamment confié à BFM TV. Au moment de son choix, il a reconnu avoir appelé le président de la République. "Il m'a dit qu'il était très content, que c'était une bonne nouvelle pour le pays et que c'était quelque chose de très bien. Il n'y a pas eu qu'un coup de fil. C'est un paramètre parmi d'autres, j'ai beaucoup de respect pour lui mais je ne prends pas la décision parce qu'il me dit de rester, même si c'est un paramètre parmi d'autres", a assuré le champion du monde 2018, dans des propos retranscrits par RMC Sport.


Avant cela, les deux hommes ont eu de nombreuses discussions. "Bien sûr qu'on a échangé. Il m'a donné de bons conseils. Aujourd'hui quand t'es une figure nationale tu as des droits mais aussi des devoirs", a révélé Mbappé, sûr qu'il n'optera pas pour des pas en arrière. "Il ne faut pas reculer, j'ai toujours voulu des responsabilités, ce n'est pas maintenant que j'en ai qu'il faut reculer", a jugé l'élément du PSG. Malgré la convoitise du Real Madrid, l'attaquant français a donc pris une "décision difficile" justifiée ce lundi en conférence de presse par une envie de "mener la France vers les sommets et tirer ce championnat et ce club".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.