CDM 2023 (Qualifications) : La France écrase la Grèce pour commencer

CDM 2023 (Qualifications) : La France écrase la Grèce pour commencer©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le vendredi 17 septembre 2021 à 18h52

Pour son premier match dans les qualifications pour la Coupe du monde 2023, l'équipe de France féminine a cartonné en allant largement s'imposer en Grèce (0-10), grâce notamment à un triplé de Marie-Antoinette Katoto.



Une simple formalité. Ce vendredi, pour leur entrée en lice dans ces qualifications pour la Coupe du monde 2023, qui se tiendra en Australie et Nouvelle-Zélande, les Bleues ont assuré face à la Grèce avec un large score à l'arrivée (0-10). A Patras, au Stade Pampeloponnisiako, l'équipe de France féminine n'a pas mis longtemps pour prendre les devants dans cette rencontre. Parfaitement servie dans le dos de la défense par Charlotte Bilbault, Amel Majri a ouvert le score (14eme), avant que Grace Geyoro ne fasse le break dans la foulée (15eme), sur une passe en profondeur de Sandie Toletti. Derrière, Marie-Antoinette Katoto y est allée de son doublé en quelques minutes (18eme et 25eme), alors que la Grecque Maria Palama a elle marqué contre son camp (30eme), sur un centre de l'attaquante championne de France avec le Paris Saint-Germain l'an dernier. Avant la mi-temps, Kadidiatou Diani (38eme) et une deuxième réalisation de Geyoro (40eme) ont permis à l'équipe de Corinne Diacre de s'envoler au tableau d'affichage.

Premier triplé avec les Bleues pour Katoto

Au retour des vestiaires, Katoto a continué sur sa lancée pour s'offrir son premier triplé avec les Bleues (53eme), après une très belle action individuelle de Sakina Karchaoui côté gauche. Le score largement à l'avantage des Bleues, la sélectionneuse a pu faire tourner un peu et a donné du temps de jeu à la Lyonnaise Melvine Malard. Peu après l'heure de jeu, sur un nouveau bon service de Karchaoui, c'est Viviane Asseyi qui a inscrit le 9eme but de l'équipe de France. Enfin, dans le temps additionnel, suite à une accélération de Kessya Bussy, Anastasia Gkatsou a fait faute dans sa surface sur la Rémoise. Sur le penalty, Wendie Renard, de nouveau capitaine avec les Bleues, a conclu le récital des joueuses de Diacre (90eme+2). Au final, les Tricolores s'imposent largement en Grèce, mais restent encore loin du record, à savoir 14-0 contre l'Algérie (14 mai 1998) et la Bulgarie (28 novembre 2013). Avec dix buts sur 15 frappes cadrées, la France a montré beaucoup de réalisme et prend donc logiquement la tête du groupe I. Prochain rendez-vous pour elles le 21 septembre en Slovénie, qui s'est également imposée ce vendredi contre l'Estonie (0-4).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.