Real Madrid : Zidane aborde l'état mental d'Hazard

Real Madrid : Zidane aborde l'état mental d'Hazard©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 22 décembre 2020 à 19h10

Avant la réception de Grenade mercredi en Liga, Zinédine Zidane a tenu à rassurer au sujet de l'état mental d'Eden Hazard, plombé par les blessures depuis son arrivée au club, à l'été 2019.

"Cela n'a pas été facile pour lui jusqu'à présent. Mais je le sens très bien mentalement, il s'entraîne à nouveau avec nous de manière tout à fait régulière. Il faut y aller patiemment, petit à petit. Mais il va bien." Zinédine Zidane, l'entraîneur du Real Madrid, a dû évoquer le cas d'Eden Hazard, ce mardi en conférence de presse, alors que le son équipe s'apprête à disputer l'avant dernier match de son année 2020, mercredi face à Grenade en Liga (19h45). Depuis son arrivée en Espagne en provenance de Chelsea, lors de l'été 2019, le Belge ne cesse de se blesser, réduisant les espoirs des supporters à son égard. Recruté pour la somme de 115 millions d'euros, Hazard n'a disputé que trois rencontres de Liga dans cet exercice 2020-2021, 29 toutes compétitions confondues depuis son transfert.



Zidane ne répond pas à Koeman sur le thème de l'arbitrage

Suite aux critiques de Ronald Koeman et un possible arbitrage favorable pour le Real Madrid en championnat, Zinédine Zidane n'a pas voulu entrer dans les polémiques. "Je suis embêté parce que moi, je ne critique jamais les arbitres. Ils font partie du jeu, ils peuvent faire des erreurs. Comme tout le monde dans la vie. Je ne me mêle jamais de leur travail, qui est compliqué", a indiqué l'entraîneur français. Dimanche soir face à Eibar lors du succès du club merengue (1-3), une main de Sergio Ramos dans la surface n'avait pas été sifflée en fin de match, alors que le score n'était que de 1-2 à ce moment de la rencontre. Le technicien du Barça avait ensuite déclaré : "Si vous demandez à dix personnes de Madrid s'il y avait penalty, neuf vous diront que oui. Mais l'arbitre a décidé, avec ses adjoints, de ne pas siffler."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.