Ligue des Champions (J2) : Le Bayern a eu le dernier mot, l'Inter fait du surplace

Ligue des Champions (J2) : Le Bayern a eu le dernier mot, l'Inter fait du surplace©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 27 octobre 2020 à 21h00

Pour le compte de la 2e journée de Ligue des Champions, le Bayern a battu le Lokomotiv alors que l'Inter a concédé le nul contre le Shakhtar.



Le Bayern et l'Inter Milan ont ouvert le bal de la deuxième journée de C1, ce mardi soir. Les deux équipes ont connu des fortunes diverses sur les pelouses de Lokomotiv et le Shakhtar Donetsk. Si elles ont toutes les deux été bousculées, il n'y a qu'une seule qui a réussi à l'emporter. Les champions d'Europe en titre ont puisé dans leurs réserves pour aligner un deuxième succès en autant de parties.

L'équipe de Flick a eu donc fort à faire face au vice-champion de Russie. Lors d'une dernière demi-heure du jeu totalement décousue, elle a même flirté avec la défaite, avec notamment une occasion de 1-2 concédée mais non convertie par Zé Luis (77e). Mais, au final, les visiteurs ont eu le dernier mot. Le mérite revient à Joshua Kimmich. A dix minutes du terme, l'international allemand a marqué le but victorieux d'une magnifique volée du gauche, exécutée de l'extérieur de la surface.

Avant ce dénouement, les Russes ont donc poussé dans l'espoir de créer l'exploit. C'était peut-être leur tort, car à 1-1 ils auraient déjà réalisé une excellente opération au vu du pedigree de l'adversaire. Mais, après le but d'Anton Miranchuk (70e), qui a répondu à l'ouverture du score de Leon Goretzka (13e), ils ont été trop ambitieux et cela leur a coûté cher. Le point abandonné risque d'être préjudiciable pour Smolov et ses coéquipiers lors du décompte final de la saison.

L'Inter a manqué le coche

Contrairement au Bayern, l'Inter Milan n'a pas réussi à forcer la décision dans son match. Comme il y a une semaine, les Lombards ont dû se contenter du minimum. Face à l'équipe qui a dominé le Real Madrid, les hommes d'Antonio Conte ont été dominateurs, et aussi dangereux, avec plus de 11 frappes tentées, mais pas assez efficaces pour l'emporter. Romelu Lukaku s'est créé la meilleure opportunité de la rencontre avec un coup-franc envoyé sur la barre à la 42e. Avec seulement deux points pris et une double opposition à venir contre le Real de Zidane, les Nerazzurri ont des inquiétudes à se faire quant à leur présence au prochain tour de la compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.