Karaté : Le COJO maintient le cap pour Paris 2024

Karaté : Le COJO maintient le cap pour Paris 2024©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 12 août 2021 à 22h44

Malgré les critiques que se multiplient concernant l'absence du karaté au programme des Jeux d'été de Paris en 2024, le COJO a confirmé sa position et ne modifiera pas le programme des épreuves.

Paris 2024 ne compte pas revenir en arrière. En février 2019, le Comité d'Organisation des prochains Jeux d'été (COJO) a annoncé que quatre sports « additionnels » seront ajoutés au programme des épreuves organisées dans la Capitale. Les heureux élus ont été le breakdance, le skateboard, l'escalade et le surf. Une liste qui, dans le cadre des Jeux de Tokyo, incluait un cinquième sport, en l'occurence le karaté. Une discipline qui a permis à Steven da Costa d'apporter sa contribution au total de médailles de l'équipe de France avec le titre olympique. Face à l'inflexibilité du COJO, Steven da Costa n'a pas manqué de critiquer cette décision et a été rejoint dans ce sens par la Ministre des Sports Roxana Maracineanu. « Plusieurs nations ont manifesté leur intérêt pour la réintégration du karaté, comme le Japon où c'est l'un de leurs sports phares, a rappelé cette dernier dans un entretien accordé ce jeudi à RTL. L'intégration de cette discipline serait un beau trait d'union entre Tokyo 2021 et Paris 2024. »

Le COJO ne compte pas revenir en arrière

Des prises de positions qui ont contraint le COJO a réagir par l'intermédiaire d'un communiqué... dont le contenu ne devrait pas plaire à Steven da Costa. « Le programme des épreuves aux Jeux de Paris 2024 est définitif et ne pourra plus subir de modification, annoncent les organisateurs de Jeux. Celui-ci a été défini dans un calendrier connu de tous, dans le strict respect des règles édictées par le Comité International Olympique (CIO). » Une absence du karaté que le COJO justifie par « de nouvelles normes » mises en place par le CIO « afin de limiter la dimension des Jeux ». Plus précisément, alors que le nombre d'athlètes engagés dans les sports additionnels à Tokyo n'était pas intégré au quota total de 10 500 engagés, Paris 2024 doit composer avec cette limite. « En conséquence, le nombre de sports additionnels pour les Jeux de Paris 2024 est de quatre et non cinq comme à Tokyo, et le nombre d'athlètes pour ces sports est plus de deux fois moins important, passant de 474, dont 80 pour le karaté, à 232 », ajoute le COJO qui « s'est engagé à continuer à travailler avec elles dans le but de promouvoir leur sport en France et à l'international ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.