Justice : Martini, condamné à un an de prison avec sursis pour " corruption de mineur ", a démissionné de la LNH

Justice : Martini, condamné à un an de prison avec sursis pour " corruption de mineur ", a démissionné de la LNH©Panoramic, Media365

Guillaume Marion, Media365, publié le mercredi 25 janvier 2023 à 16h20

Coupable de « corruption de mineur » et « d'enregistrement d'images pédopornographiques », Bruno Martini vient d'être condamné à un an de prison avec sursis, d'après plusieurs médias. Il a démissionné de son poste de président de la LNH.



Dans l'affaire Bruno Martini, on en sait déjà plus au sujet de la condamnation de l'ancien handballeur. D'après les informations du Parisien, confirmées depuis par d'autres médias, le président de la Ligue nationale de handball (LNH) a été condamné ce mercredi à un an de prison avec sursis pour « corruption de mineur » et « enregistrement d'images pédopornographiques », ainsi qu'une amende de 2 500 euros et cinq ans d'interdiction d'exercer avec des mineurs. Dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, l'accusé a donc accepté la peine que le procureur du tribunal de Paris avait proposé. Forcément, Amélie Oudéa-Castéra a réagi à cette nouvelle affaire dans le sport français. « Je suis profondément choquée. (...) J'ai évidemment une pensée très émue pour le jeune garçon et sa famille qui ont eu, au moment des faits présumés, le bon réflexe de s'adresser à la police », a notamment déclaré la ministre des Sports, via son compte Twitter.

Martini a démissionné de son poste à la LNH

Par ailleurs, réuni ce mercredi, le comité directeur de la LNH a demandé à Martini de démissionner « dans les plus brefs délais. » Ce que l'ancien gardien, âgé de 52 ans, a fait dans l'après-midi. Dans un communiqué publié par l'instance, on peut également lire que les membres de cette dernière « sont prêts collectivement à rendre leur mandat pour entraîner l'organisation de nouvelles élections et la fin des fonctions du Président. » En attendant, c'est David Tebib, le vice-président de la LNH, qui va prendre la présidence par intérim. La Fédération française de handball a également réagi à cette affaire. Joint par L'Equipe, Philippe Bana, le président de la FFHB, a pour sa part déclaré : « Au-delà de la souffrance que cela impose à notre sport, chez nous, pour ce genre de faits, c'est la tolérance zéro, même si cela relève de la sphère privée. » Enfin, Me Elie Dottelonde, l'avocat de Martini, a expliqué à RMC Sport que son client n'était pas « un monstre. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.