PSG : La FIFA sanctionne une clause abusive lors du transfert d'Icardi

PSG : La FIFA sanctionne une clause abusive lors du transfert d'Icardi©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 03 juin 2021 à 09h55

En raison d'une clause voulue par l'Inter Milan dans le cadre du transfert définitif de Mauro Icardi, le PSG a été sanctionné par la FIFA et devra verser une amende.



Le PSG n'est pas passé entre les mailles du filet. Prêté par l'Inter Milan à l'occasion de la saison 2019-2020, Mauro Icardi a ensuite été définitivement transféré par le club italien vers le club de la Capitale moyennant une indemnité de l'ordre de 50 millions d'euros. Or, dans le cadre de ce transfert, le club lombard a exigé et obtenu l'ajout d'une clause qui imposerait au club parisien le paiement d'une somme supplémentaire de quinze millions d'euros dans un cas de figure bien précis. En effet, seul un transfert ou un prêt de Mauro Icardi vers un autre club italien aurait activé cette clause bien particulière, qui a été précisé dans les documents remis à la FIFA permettant la validation de la transaction. Or, cette clause bien particulière contrevient à l'article 18 bis du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA, qui traite de l'influence d'une tierce partie sur les clubs.

Le PSG assure n'avoir pas pu aller contre

Dans le document publié par la FIFA concernant cette affaire, les dirigeants du PSG ont affirmé ne pas avoir été en mesure de refuser cette clause. « Face à l'insistance de l'Inter Milan, qui prêtait Mauro Icardi et se retrouvait ainsi en position de force dans les négociations, nous n'avons pas eu d'autre choix que de faire une concession à ce sujet, qui bloquait de manière très claire la réussite de l'opération », a déclaré le club de la Capitale en réponse aux questions de la FIFA, affirmant qu'une telle clause était une condition indispensable à la conclusion du transfert. Alors que la fédération internationale a récemment mis en place des règles claires concernant l'influence des partie tierce, après le prêt de Mauro Icardi, le club parisien a assuré qu'il « n'aurait jamais accepté une telle clause et aurait fait valoir la position claire de la FIFA à ce sujet à l'Inter Milan ». Une position qui n'a pas convaincu la commission de discipline de la fédération internationale, qui a condamné le PSG à une amende de 10 000 francs suisses (soit 9 120 euros). Un verdict qui est surtout un avertissement pour l'avenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.