Ligue 1 : Lens enfonce l'OM

Ligue 1 : Lens enfonce l'OM©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 20 janvier 2021 à 22h54

Quatre jours après sa défaite face à Nîmes (1-2), l'Olympique de Marseille a encore chuté mercredi soir au Vélodrome, s'inclinant 1-0 contre Lens.

À Marseille plus qu'ailleurs, le temps file vite. Il y a encore quelques semaines, l'OM avançait caché dans l'ombre du trio de tête avec l'idée de scotcher tout ce beau monde. Les alibis ? Deux matchs en retard et une relative constance en Ligue 1 après les déboires de la C1. Deux alibis qui fondent comme neige au soleil. Le constat, aujourd'hui, c'est que la bande à Villas-Boas ne met plus un pied devant l'autre. Après un revers contre Nîmes - alors lanterne rouge - qui fait franchement tache, l'OM a épuisé un nouveau joker en s'inclinant contre Lens. Un promu plus réaliste, plus compact, plus cohérent. Plus fort, tout simplement.

L'avant-match avait fait monter la température. André Villas-Boas avait laissé Payet sur le banc pour un inhabituel système en 4-4-2 avec le tandem Germain-Benedetto devant. Le tout dans un climat de chaos, avec des messages sans équivoque adressés à la direction et au secteur pro.

Bref, Marseille avait une réponse à donner. Mais on a rapidement senti que les coéquipiers de Steve Mandanda n'avaient pas les moyens techniques de leurs ambitions. Trop timorée, cette équipe a été incapable de créer le moindre décalage malgré une possession notable en première période. A contrario, ce sont les Lensois, bien dans leurs crampons, qui ont fait passer quelques frissons sur des coups bien menés, à l'image de l'interception haute de Banza, repris in extremis par Caleta-Car avant la demi-heure de jeu (26e).

L'OM sans idée

Sans se montrer clinquants dans leur expression, les Sang et Or ont proposé suffisamment de variété pour ouvrir le score. Ils furent ainsi dangereux sur corner par Fofana dès le retour des vestiaires (47e), avant de l'être par le même Fofana sur une frappe à mi-distance après une belle percussion individuelle (51e), puis par Banza dans la foulée (57e). Il était donc écrit que le promu force le verrou. Intenable, Banza a trouvé l'ouverture sur un coup de tête bien ajusté après un débordement de Haidara (0-1, 59e).

Le pire pour l'OM, dans cette affaire, c'est que le score aurait pu et dû évoluer en faveur des visiteurs. Ce qui dit beaucoup de sa copie. Banza, encore, a été proche d'obtenir un peno (73e) tandis que Kalimuendo a raté le break à deux reprises (85e, 90e+1). Il a fallu attendre la 86e minute de jeu et un tir mollasson de Radonjic pour voir la première frappe cadrée des Marseillais (86e). Le vice-champion de France 2020 s'éloigne sérieusement du top 5 et voit revenir son adversaire du soir dans son rétro. Villas-Boas avait tiré la sonnette d'alarme, ce n'était pas un élément de langage : l'OM est bien en crise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.