Un clash entre le Cameroun et son équipementier

Un clash entre le Cameroun et son équipementier©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 02 juillet 2022 à 19h45

L'équipe de Rigobert Song, qualifiée pour la Coupe du monde, sera-t-elle habillée par une nouvelle marque ?



La nouvelle est tombée vendredi, par le biais d'un bref communiqué de presse de la Fédération camerounaise de football. Dans ce document, l'instance présidée par Samuel Eto'o annonce qu'elle « met un terme à sa collaboration avec Le Coq Sportif, habilleur des Lions Indomptables ». La décision, qui doit prendre effet après la CAN féminine, organisée du 2 au 23 juillet au Maroc, a mis vent debout l'équipementier frappé du coq tricolore, sous contrat avec le Cameroun depuis 2019.

Vers des poursuites judiciaires ?

« Le Coq Sportif souhaite faire part de sa plus grande surprise et de sa stupéfaction (...) », a réagi l'équipementier dans un communiqué. Et de dénoncer une « décision prise de façon unilatérale et brutale (...) alors même que Le Coq Sportif a délivré tous ses engagements contractuels depuis plus de trois ans en accompagnant la Fécafoot depuis la Coupe du Monde féminine en 2019 et plus récemment de l'équipe masculine première lors de la CAN 2022. »

Et ce n'est pas tout : à en croire ledit communiqué, la Fédération camerounaise aurait déjà validé les maillots destinés au Mondial au Qatar. Voilà qui pourrait donner lieu à des poursuites judiciaires. Avant d'en arriver à cette extrémité, l'équipementier français dit avoir saisi l'instance dirigeante et son président Samuel Eto'o, afin « d'engager les discussions nécessaires, dans un esprit constructif et respectueux des engagements réciproques. Nous ne doutons pas que cet échange permette de pouvoir poursuivre sereinement la collaboration contractée par la Fécafoot et Le Coq Sportif. » Affaire à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.