Chine : Benitez quitte Dalian

Chine : Benitez quitte Dalian©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 23 janvier 2021 à 16h02

Rafael Benitez a annoncé samedi qu'il quittait la Chine et le Dalian Professional FC. Et la rumeur renvoie déjà l'entraîneur espagnol à Newcastle, actuel 15e de Premier League. 

 

Les départs des entraîneurs étrangers se multiplient en Chine. Après le Néerlandais Giovanni van Bronckhorst (Guangzhou City) et le Portugais Vitor Pereira (Shanghai SIPG) le mois dernier, puis le Français Bruno Genesio (Bejing Guan) il y a deux semaines, c'est au tour de Rafael Benitez de jeter l'éponge. Arrivé au Dalian Professional FC à l'été 2019, le technicien espagnol a annoncé son départ samedi, dans un billet publié sur son blog personnel. "Malheureusement, comme tant de choses l'an passé, le Covid-19 a changé nos vies et nos projets. À partir d'aujourd'hui, mon staff et moi n'entraînerons plus hélas le Dalian Professional FC, écrit-il. Cette expérience aura vraiment été incroyable, et je tenais à remercier mon équipe, les coachs, le staff médical et les dirigeants, ainsi que nos joueurs, pour leur implication, leur soutien durant notre passage à Dalian ainsi que leurs formidables efforts. La pandémie est toujours là pour tout le monde et le soutien à nos familles est la raison majeure de cette décision." 

Et alors que le vainqueur de la Ligue des champions 2005 avec Liverpool n'a pas donné plus d'explications pour justifier ce départ, son nom circule déjà à Newcastle, actuel 15e de Premier League. Un club qu'il a entraîné de 2016 et 2019 et fait remonter dans l'élite anglaise. Et il garde toujours une bonne cote chez les Magpies, notamment auprès de leurs supporters. Une rumeur de retour qui a le don d'agacer son successeur Steve Bruce. "C'est un entraîneur de classe mondiale. A quelle place avait-il fini (10e et 13e, ndlr) ? Est-ce que c'était un succès ?, a-t-il ainsi ironisé en conférence de presse. On a fait aussi bien que le grand Rafa la saison dernière (13e de Premier League, ndlr). On est dans la deuxième moitié du classement, et c'est quasiment le cas depuis 15 ans." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.