Algérie : Belmadi et le cas Belaïli

Algérie : Belmadi et le cas Belaïli©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 21 novembre 2020 à 14h55

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a évoqué Youcef Belaïli, et son éventuel retour chez les Fennecs.

Il y a une Algérie avec et une Algérie sans Youcef Belaïli. Non retenu en équipe nationale cet automne, l'ailier gauche a payé son long conflit avec le club saoudien du Ahly Djeddah et sa signature tardive au Qatar SC, pour un contrat de deux saisons. "Ma mise à l'écart de l'équipe nationale est logique parce que j'étais sans club durant plusieurs mois. Belmadi était même en colère contre moi. Je lui demande pardon ainsi qu'au peuple algérien et je lui promets de revenir en force", a récemment déclaré l'intéressé, sur le plateau de la chaîne qatarie Al-Kass. Invité à commenter la situation de celui qui fut l'un des artisans de la conquête du titre continental en 2019, Djamel Belmadi a dressé un constat sans concession, vendredi sur les ondes de la Chaîne 3.

"J'ai de l'affection pour Belaïli"

"Je l'avais relancé pour le bien de tout le monde, car je connais ses qualités. Il s'est formidablement bien relancé en réalisant une belle CAN 2019, il a été performant. Mais il a fini par retomber dans ses travers, ça me fait doublement mal et ça me fâche pour mon pays, pour le groupe. J'ai toujours du mal à le digérer, a reconnu le sélectionneur. C'est un gentil garçon, je l'aime beaucoup, j'ai de l'affection pour lui. Il est capable de hisser son niveau d'implication quand il le veut. Le seul souci de Belaïli est la constance. Le talent de Youcef ajouté au professionnalisme d'Aïssa Mandi auraient permis au joueur d'évoluer au moins à Tottenham ou à l'Atlético Madrid. (...) J'aurais voulu qu'il soit plus constant, avoir un bon environnement autour de lui, qu'il comprenne qu'une carrière n'est qu'une seule fois, puis tout est terminé, qu'il ne faut pas avoir de regrets à la fin de sa carrière. C'est ce qui fait un peu mal."

Un retour de Belaïli en sélection ?

Et maintenant ? La suite ne dépend que de Youcef Belaïli, si l'on se fie aux propos de son sélectionneur. "C'est un joueur qui a son importance dans le groupe, il le sait, ça ne tient qu'à lui de se remettre sérieusement au travail et d'être performant, assure Djamel Belmadi. Ce qui m'intéresse désormais, c'est ce qu'il va faire maintenant, pour voir s'il peut revenir ou non en sélection. Belaïli doit comprendre d'une manière définitive qu'il faut arrêter d'être dans des hauts et des bas qui empêchent sa progression et sa constance dans le haut niveau." A bon entendeur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.