Ligue 1 (J18) : Le PSG se joue de Monaco, avec un doublé de Mbappé

Ligue 1 (J18) : Le PSG se joue de Monaco, avec un doublé de Mbappé©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 12 décembre 2021 à 22h39

Kylian Mbappé a inscrit dimanche les deux buts de la victoire du Paris Saint-Germain, face à l'AS Monaco (2-0, 18eme journée de Ligue 1).



Marier le résultat à la manière : c'est l'enjeu du Paris Saint-Germain dans ces jours de décembre, comme pour combler ses supporters avant les fêtes de fin d'année. En milieu de semaine, la bande à Pochettino avait partiellement répondu à ses détracteurs en livrant une prestation séduisante mais incomplète face à Bruges (4-1). Ce PSG-Monaco était un nouveau test, d'autant que le club de la Principauté a souvent donné du fil à retordre au PSG depuis quelques années. Pochettino avait d'ailleurs fait le choix de la continuité avec le seul Bernat à la place de Nuno Mendes par rapport à mercredi soir. L'occasion pour le trio Messi-Mbappé-Di Maria de continuer à peaufiner ses automatismes.

Mbappé frappe aux meilleurs moments

L'entame de match à montré un PSG à la fois conquérant et poreux, dans le prolongement de ce match à deux visages contre Bruges. Avec un pressing haut et un jeu combiné intéressant, les Parisiens ont tenté de mettre à mal la défense monégasque d'entrée de jeu, mais ils ont aussi traversé quelques turbulences. Tout aurait pu être beaucoup plus ardu si Diop n'avait pas vu son tir s'écraser sur le poteau au bout de quelques secondes (2e). Un petit tournant, vraiment. Parce que dans la foulée, le PSG, piqué, a mis le pied sur l'accélérateur.

Après une première alerte de Wijnaldum (7e), Di Maria a obtenu un penalty validé par l'assistance vidéo. Ce n'est pas Leo Messi, mais Kylian Mbappé qui s'est chargé de le transformer avec autorité (1-0, 12e). Dès lors, les Parisiens semblaient timorés entre l'idée d'attaquer et la nécessité de fermer les vannes. Le rapport de force a basculé dans un faux rythme, avec de longues phases de possession des Monégasques, sans opportunités nettes.



Le PSG continue donc de traverser des petits trous d'air quand le score tourne en sa faveur. Mais ce qui ne change pas, non plus, c'est l'impact fantastique de Kylian Mbappé sur cette équipe. Après une séquence assez pénible, Paris avait besoin d'un second souffle. Il est arrivé au meilleur moment, juste avant la mi-temps. Sur un contre limpide, Messi a décalé le champion du monde français, qui s'est arrêté après son petit contrôle de la semelle pour fixer le gardien avec un œil de lynx, et l'ajuster d'un tir enroulé millimétré (2-0, 45e+1).

Paris sous contrôle

Dans une configuration confortable, les Parisiens pouvaient voir venir. Monaco avait une réponse rapide à donner pour garder espoir. Elle n'est pas venue. Les hommes de Kovac ont bien tenté de se révolter, à l'instar de Golovine (47e), mais ils n'ont pas trouvé l'ouverture. Il leur a manqué un peu de précision, de créativité, de profondeur aussi. Cette opposition tactique a fait les affaires du PSG, qui a repris le contrôle du jeu à mesure que les minutes défilaient. Très actif, Messi a eu les munitions pour étoffer son compteur - sur coup franc (65e) ou dans le jeu (71e, 80e). Malgré quelques situations monégasques, le score n'a pas évolué. Sans briller, Paris capitalise. Le contrat est rempli.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.