L1 (J17) : Rennes humilie les Verts

L1 (J17) : Rennes humilie les Verts©Media365
A lire aussi

Franck GUIDICELLI, Media365, publié le dimanche 05 décembre 2021 à 15h00

Rennes s'est imposé 5-0 à Saint-Etienne dimanche (17eme journée de Ligue 1) ! Martin Terrier a inscrit un triplé.



Grâce à un triplé de Martin Terrier, un but contre son camp d'Yvann Maçon et la première réalisation de Lesley Ugochukwu, Rennes a humilié Saint-Etienne (5-0) en toute logique. Le talent individuel des Bretons parfaitement mis au service de l'ambition collective a fait la différence et permet aux Rennais d'espérer une très belle saison. Pour les Verts, le cauchemar continue.

Un duo Terrier-Majer de haut niveau

Match entre deux équipes avec des trajectoires différentes depuis le début de saison. Les Verts souffrent et sont englués au fond du classement avec un impératif de victoire à chaque match, notamment à domicile ; Pas évident pour autant d'y croire pour les Stéphanois avant de recevoir une équipe de Rennes qui est un nuage depuis plusieurs semaines malgré un accroc en milieu de semaine face à Lille (1-2). S'appuyant sur un jeu collectif bien huilé et une attaque percutante autour de Gaétan Laborde, les Bretons avaient bien l'intention de reprendre leur marche en avant lors de ce déplacement dans le Forez. Pour Claude Puel et ses hommes, le challenge est à chaque fois le même, tenter de sortir de la zone rouge en prenant trois points. L'entraîneur stéphanois qui récupérait son goal, Etienne Green, qui revenait de suspension.

Avec deux équipes ayant l'ambition de prendre trois points, on pouvait s'attendre à un match ouvert. Et le match a tenu ses promesses avec deux formations qui ont joué très vite vers l'avant et une bonne entame stéphanoise. Whabi Khazri pensait même ouvrir le score mais il était finalement signalé hors-jeu (16eme). Rennes en profitait pour appuyer sur l'accélérateur et plier le match en cinq minutes. Avec un duo- Lovro Majer- Martin Terrier qui a fait la différence. L'ancien Strasbourgeois qui s'offrait un doublé en cinq minutes ; dans un premier temps sur une balle en profondeur du Croate qui lui permettait d'ajuster Etienne Green (0-1, 22eme) avant de doubler la mise sur une superbe « Madjer » à la réception au premier poteau d'un centre de Lovro Majer (0-2, 27eme).



Incapables de réagir, les Stéphanois ont continué à subir les assauts bretons et la malchance s'y est mise avec un but contre son camp d'Yvann Maçon ; Au départ toujours ce diable de Lovro Majer qui sert magnifiquement Assignon dont les deux frappes successives sont repoussées par Etienne Green, la seconde heurtant la tête du défenseur stéphanois qui n'a d'autre choix que de marquer contre son camp (0-3, 44eme).

Rennes continue son festival

La seconde période débute comme la première avait fini avec un superbe but de Martin Terrier qui s'offrait un triplé d'une magnifique frappe enroulée de 20 mètres en pleine lucarne (0-4, 47eme), encore une fois servi par Lovro Majer. Toutes les illusions de retour des Stéphanois tombaient à l'eau et certains spectateurs décidaient même de quitter les tribunes. Jamais St Etienne n'a semblé en mesure de revenir dans le coup face à des Bretons très faciles et habiles techniquement avec un collectif bien huilé.

L'addition aurait même pu être encore plus lourde sans quelques parades d'Etienne Green. Ambitieux, Bruno Genesio lançait encore des joueurs à vocation offensive pour la fin de match. La correction allait encore être plus lourde avec un but du jeune Lesley Ugochukwu, son premier en Ligue 1, d'une belle frappe croisée (0-5, 82eme) applaudie par les supporters stéphanois. Malgré un baroud d'honneur, St Etienne ne parvenait pas à sauver l'honneur et on sentait beaucoup de tension dans les tribunes avec des « direction démission » et des « Puel démission » qui ont résonné.



Nouvelle défaite donc pour Saint-Etienne qui reste englué à la dernière place et va devoir trouver des solutions lors des deux prochains matchs à Reims contre Nantes avant de faire le point durant la trêve. Pour Rennes, confirmation est faite que la défaite face à Lille était un accident, les Bretons ont régalé tout le monde avec un jeu très agréable, porté vers l'avant et des joueurs largement au-dessus du lot techniquement et notamment la trouvaille croate Lovro Majer. Un déplacement à Nice et la réception de Monaco restent au menu rennais avant la fin de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.