Tout savoir sur Portugal-France

Tout savoir sur Portugal-France©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 22 juin 2021 à 22h10

Mercredi, l'équipe de France affronte le Portugal pour le dernier match de la phase de poules du Championnat d'Europe (21 heures). Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette opposition.


Assurée de disputer les huitièmes de finale de ce Championnat d'Europe, l'équipe de France doit toutefois jouer un ultime match dans cette phase de poules, face au Portugal, mercredi à Bucarest (21 heures). Sur la pelouse du stade Ferenc-Puskas, les Bleus, en tête du groupe F, vont s'évertuer à obtenir le "meilleur résultat possible", selon Didier Deschamps. En conférence de presse ce mardi, le sélectionneur national a indiqué vouloir respecter le jeu, sans préciser si il allait opérer à des possibles rotations dans son onze de départ. "Les deux confrontations qu'on a eues en Ligue des Nations, au Stade de France (0-0) et à Lisbonne (0-1), nous serviront comme elles serviront au Portugal. Mais ce sera une autre histoire demain. Dans l'analyse, bien sûr, les forces du Portugal sont les mêmes et ils nous connaissent aussi. Ce sera un match de haut niveau de toute façon", a-t-il analysé.

Face aux Bleus, Ronaldo est muet

Défait par l'Allemagne samedi (4-2), le Portugal devrait afficher un visage conquérant, au moins au niveau de l'intensité, d'après Fernando Santos. "Quand on encaisse quatre buts, c'est que quelque chose ne va pas. Toutes les équipes qui veulent gagner doivent bien attaquer et bien défendre", a-t-il estimé, au sujet du revers face à la Mannschaft. Dans l'optique de réussir un coup face aux Bleus, il s'appuiera bien sûr sur Cristiano Ronaldo, le meilleur réalisateur de l'histoire du tournoi continental avec 12 réalisations en 23 matchs disputés, mais muet en six confrontations face à la France, ce qui ressemble à une anomalie statistique pour lui. Au même titre que Deschamps, Santos n'a pas voulu annoncer d'éventuels changements dans son onze. "Si ça se trouve, je vais tout changer", a-t-il ironisé en conférence de presse, ce mardi, alors que sa sélection doit au moins faire match nul afin de s'assurer une présence en huitièmes de finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.