Euro (H) : Ngapeth absent au moins trois matchs

Euro (H) : Ngapeth absent au moins trois matchs©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 09 septembre 2019 à 20h25

Blessé à l'échauffement lors du dernier match de préparation des Bleus, samedi dernier contre l'Allemagne à la salle Charpy, Earvin Ngapeth a passé lundi une IRM qui a révélé une petite lésion. La star de l'équipe de France manquera donc au moins les trois premiers matchs de l'Euro, qui débutera jeudi à Montpellier contre la Roumanie pour les Tricolores. En ce qui concerne Trévor Clévenot, lui aussi laissé au repos face aux Allemands, il n'y a rien d'impossible à ce qu'il soit aligné face aux Roumains.

Earvin Ngapeth manquera au moins les trois premiers matchs de l'Euro. Depuis que le joueur vedette de l'équipe de France s'était blessé en frappant sa première attaque de l'échauffement, samedi dernier à la salle Charpy lors du dernier match de préparation, contre l'Allemagne, Laurent Tillie tremblait, craignant que son leader, qui a passé une IRM ce lundi, soit contraint de renoncer à ce Championnat d'Europe à domicile. Le sélectionneur français a donc dû être soulagé en apprenant que Ngapeth n'aurait pas à déclarer forfait. Toutefois, ce soulagement a rapidement été accompagné de la frustration de devoir se passer du réceptionneur-attaquant de Kazan (Russie) pendant probablement tout le premier tour. Officiellement, Ngapeth manquera en effet au moins les trois premiers matchs, contre la Roumanie jeudi, la Grèce samedi et le Portugal dimanche. Il y a néanmoins fort à penser qu'il ne disputera pas non plus les deux autres rendez-vous des Bleus au premier tour, à savoir les rencontres contre le Bulgarie et l'Italie, l'encadrement et Tillie en premier lieu ayant bien fait comprendre qu'aucun risque ne serait pris en ce qui concerne le meilleur joueur de la sélection. L'entraîneur des Bleus a bien insisté sur ce point lundi - « Je ne prendrai aucun risque » - en écho au témoignage du joueur lui-même.


Ngapeth : « On ne prendra aucun risque au début »



« Ce n'est rien de méchant, il y a surtout un oedème sur l'os, c'est ça qui est douloureux. Ca peut vite se résorber, mais on ne prendra aucun risque au début. » Par extension, si la France n'atteint pas les huitièmes de finale, Ngapeth n'apparaîtra vraisemblablement pas une seule fois dans cet Euro masculin en France. Trévor Clévenot, lui aussi absent contre l'Allemagne, retrouvera, lui, rapidement le maillot Bleu. Comme Ngapeth, Clévenot a lui aussi passé une échographie en ce début de semaine, et elle a révélé que le point de contracture à un adducteur qui avait obligé Tillie à laisser au repos samedi dernier face aux Allemands le natif de Royan pourrait très vite le laisser tranquille. L'intéressé devrait même reprendre très vite l'entraînement.


Toutefois, Thibaut Rossard, rappelé dimanche à la place de son cousin Nicolas Rossard, pourrait avoir sa chance face aux Roumains si Clévenot n'est pas complètement rétabli. Le coach des Bleus en est bien conscient. « Trévor sera peut-être à court de rythme au début, ça confirme mon choix de rappeler Thibault Rossard en renfort sur le poste de réceptionneur. Malheureusement, et j'en suis désolé pour lui, Nicolas Rossard, notre deuxième libéro nous quitte. Je tiens à le remercier pour son investissement avec nous. » Laurent Tillie peut surtout croiser les doigts pour que ses joueurs franchissent le premier tour, et puissent prendre part aux huitièmes de finale. Car c'est très certainement seulement à ce stade de l'Euro que Ngapeth fera son entrée. A J-3, il y a meilleur comme nouvelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.