Euro 2019 (H) : Un sans-faute pour les Bleus !

Euro 2019 (H) : Un sans-faute pour les Bleus !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 18 septembre 2019 à 22h48

L'équipe de France de volley masculin a battu l'Italie trois sets à un dans son dernier match de poule de l'Euro, à Montpellier, et termine donc première de son groupe. Elle jouera samedi à Nantes contre la Finlande.

La fête aura donc été totale à Montpellier ! Pour son dernier match de poule dans l'Hérault, l'équipe de France de volley a remporté une cinquième victoire ce mercredi contre l'Italie, dans un match qui n'avait finalement pas un énorme enjeu. Terminer premier ou deuxième n'aurait pas changé grand-chose pour les deux équipes car les adversaires finissant troisième ou quatrième de la poule C ne semblent pas insurmontables. D'autant que si la logique est respectée, la France et l'Italie se retrouveront en quarts de finale mardi prochain... En attendant, ce sera la Finlande en huitièmes de finale pour les Bleus, qui ont remporté ce dernier match de poule et terminent donc premiers. Une victoire 25-22, 22-25, 25-21, 25-22 en 1h58 pour les hommes de Laurent Tillie, au terme d'une rencontre qui a tenu toutes ses promesses malgré l'absence d'enjeu capital.

Ngapeth a brillé

Les deux équipes pouvant se rencontrer de nouveau dans six jours pour un match couperet, les coachs n'ont pas dévoilé toutes leurs cartes, mais Laurent Tillie a au moins pu remettre dans le bain ses blessés du premier tour Earvin Ngapeth (15 points, dont 4 aces) et Trévor Clévenot. Menés 13-9 dans le premier set, les Bleus ont réussi à se montrer plus solides au bloc pour revenir petit à petit (13-13, 17-17) et finalement faire la différence dans le money-time (23-21). Le deuxième set a en revanche été plus délicat, face à des Italiens très forts au service qui, grâce à un 4-0 réussi en milieu de manche, ont créé un écart rédhibitoire. Mais les Bleus se sont rapidement repris en remportant le troisième set où il y a pourtant eu égalité jusqu'à 17-17. Enfin, le dernier set a vu l'Italie mener 18-15, mais les Français se sont arrachés pour égaliser à 19-19 et finalement s'imposer, devant un public en transe (7114 spectateurs). Meilleure en attaque (57 contre 51) et au bloc (15 contre 10), la France a livré un match très solide une nouvelle fois, avec quatre joueurs terminant à plus de 12 points. La Finlande, victorieuse de deux de ses cinq matchs de poule, aura du mal à faire le poids samedi à Nantes, et on salive déjà des probables retrouvailles entre les Bleus et la Squadra Azzura !


Les marqueurs français : Patry (3), Tillie (7), Lyneel (5), Ngapeth (15), Brizard (1), Boyer (13), Le Goff (14), Bultor (6), Chinenyeze (13)

Les réactions des Bleus (site de la FFVB) :
Laurent Tillie, entraîneur de l'équipe de France : « C'était un très beau match, une très belle soirée, le plus important n'était pas le résultat, mais la qualité qu'on pouvait y mettre. L'idée aussi était de garder le rythme et de faire tourner. J'ai sorti Trévor (Clevenot) et Earvin (Ngapeth) à un moment, parce qu'ils avaient très bien commencé, mais on a senti qu'ils plongeaient, ils manquaient un peu de rythme, j'avais aussi prévu de faire des changements. Maintenant, il nous reste quatre finales importantes à jouer, on va se préparer pour le huitième de finale contre une équipe de Finlande compliquée à jouer, avec un jeu atypique et rapide. C'est vrai que le scénario pour l'instant est parfait, avec en plus un très beau public qui soutient toutes les actions, je pense qu'on a fait des phases de jeu extraordinaires, il y avait du spectacle. »

Barthélémy Chinenyeze, central de l'équipe de France : « C'est le scénario rêvé, on gagne les quatre premiers matchs 3-0, en plus en faisant un superbe match contre la Bulgarie qui est une très bonne équipe, et ce soir, on réussit à battre la grosse équipe d'Italie, en faisant tourner pour que certains se reposent et que d'autres prennent du rythme, c'est super pour clore cette première phase du Championnat d'Europe. Personnellement, je suis content d'avoir pu jouer tout un match, en plus contre l'Italie dans une salle pleine, je me suis vraiment fait plaisir. »

Earvin Ngapeth, réceptionneur/attaquant de l'équipe de France : « Cette victoire fait du bien, dans une salle pleine, avec douze joueurs qui ont participé à la fête contre une équipe italienne qui a joué avec son six le match à fond, c'est la preuve qu'on a un groupe extraordinaire. On a pris beaucoup de force et d'énergie à Montpellier, maintenant, on va à Nantes pour continuer notre chemin. Mes sensations ? Les deux premier sets, je me suis bien senti, après je suis un peu tombé physiquement, mais c'est normal, cet été, je n'ai pas beaucoup joué, c'est difficile de trouver le rythme. Mais on est quatorze joueurs, et s'il y en a un qui flanche, un autre rentre et c'est pareil. »

VOLLEY / CHAMPIONNAT D'EUROPE 2019 (H)
Du 12 au 30 septembre en France, Belgique, Slovénie et aux Pays-Bas

PHASE DE POULES
Poule A (à Montpellier, en France)
1- France, 15 pts >>> QUALIFIEE
2- Italie, 12 pts >>> QUALIFIEE
3- Bulgarie, 9 pts >>> QUALIFIEE
4- Grèce, 3 pts >>> QUALIFIEE
5-
Portugal, 3 pts
6- Roumanie, 3 pts

Jeudi 12 septembre
Bulgarie - Grèce : 3-0 (25-22, 25-16, 25-20)
Portugal - Italie : 0-3 (21-25, 10-25, 22-25)
France - Roumanie : 3-0 (25-19, 25-14, 25-16)

Vendredi 13 septembre
Bulgarie - Roumanie : 3-0 (28-26, 25-20, 25-20)
Italie - Grèce : 3-1 (17-25, 25-23, 25-19, 25-18)

Samedi 14 septembre
Grèce - France : 0-3 (14-25, 18-25, 24-26)
Bulgarie - Portugal : 3-1 (25-23, 28-30, 25-23, 25-22)

Dimanche 15 septembre
Roumanie - Italie : 1-3 (15-25, 14-25, 25-23, 14-25)
Portugal - France : 0-3 (11-25, 20-25, 23-25)

Lundi 16 septembre
Roumanie - Grèce : 1-3 (25-23, 24-26, 25-27, 21-25)
France - Bulgarie : 3-0 (25-19, 25-21, 25-14)

Mardi 17 septembre
Grèce - Portugal : 1-3 (25-19, 21-25, 23-25, 17-25)
Italie - Bulgarie : 3-1 (22-25, 25-23, 25-21, 25-17)

Mercredi 18 septembre
Portugal - Roumanie : 1-3 (21-25, 25-19, 18-25, 23-25)
France - Italie : 3-1 (25-22, 22-25, 25-21, 25-22)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.