Euro 2019 (H) : Trois sur trois pour l'équipe de France !

Euro 2019 (H) : Trois sur trois pour l'équipe de France !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 15 septembre 2019 à 18h54

Après la Roumanie et la Grèce, c'est le Portugal qui s'est incliné en trois manches face à l'équipe de France dans le cadre du championnat d'Europe 2019. Les Tricolores valident déjà leur billet pour les huitièmes de finale de l'épreuve.

Les Bleus sont décidés à ne pas perdre de temps. Expéditifs face à la Roumanie puis face à la Grèce à l'occasion de leurs deux premières sorties dans l'Euro 2019, qu'ils disputent à domicile, les joueurs de Laurent Tillie n'ont pas dévié de leur credo au moment d'affronter le Portugal, à Montpellier. Emmenés par Nicolas Le Goff, les Bleus n'ont jamais laissé respirer les Portugais, remportant sept points de suite pour creuser un premier écart qui ne s'est jamais démenti (1-8, 5-16, 8-21). En 18 petites minutes, les Tricolores ont empoché une première manche à sens unique (11-25). Mais les joueurs d'Hugo Silva, emmenés par Bruno Cunha, ne s'en sont pas laissés compter et ont rapidement fait la course en tête au début de la deuxième manche.

Une fin de match à nouveau laborieuse pour les Bleus

Il a fallu un grand coup d'accélérateur des Bleus avant le deuxième temps-mort technique pour voir les joueurs de Laurent Tillie aligner cinq points de suite et reprendre la main (8-6, 13-16, 16-21) dans ce deuxième set, qu'ils remportent avec une marge de cinq points en 23 minutes (20-25). Mais, à l'image du match face à la Grèce ce samedi, les Tricolores ont montré une certaine nervosité au moment de conclure le match face à des Portugais plus efficaces au block (5 contre 1 seul aux Français dans cette manche). Stephen Boyer est sorti du bois pour remettre l'équipe de France sur le droit chemin (8-5, 14-16, 20-21) et sceller le sort de cette rencontre après 1h07' d'échanges (23-25). Un troisième succès en autant de matchs qui qualifie d'ores et déjà les Bleus pour les huitième de finale mais qui, également, les mettent dans les meilleures dispositions avant de croiser la Bulgarie dès ce lundi puis de conclure cette phase de poules face à l'Italie, qui a laissé un set en route ce dimanche face à la Roumanie.



Les marqueurs français : Stephen Boyer (17 points), Julien Lyneel (11), Kévin Tillie (10), Nicolas Le Goff (10), Kevin Le Roux (7), Benjamin Toniutti (2)

Les réactions des Bleus

Laurent Tillie (entraîneur de l'équipe de France)
« On a eu une telle réussite au premier set que le seuil d'alerte a diminué, eux ont un peu modifié leur équipe, on a commencé à rater une ou deux balles, à être frustrés. C'est la preuve que la vigilance est vraiment importante, si on est un dixième trop tranquilles, on est morts. Trois victoires 3-0, c'est bien, c'était nécessaire, on n'a rien gâché, je suis assez fier de ça. On n'a pas de handicap, on peut dire que c'est maintenant que ça commence, mais il fallait le faire, ce chemin. »

Nicolas Le Goff (central de l'équipe de France)
« On a très bien démarré, on les a étouffés dès le début, après, il y a eu une sorte de faux rythme qui s'est installée, c'était difficile de garder la concentration à 100% du début à la fin, je pense que ça s'est un peu vu à la fin, on a fait deux-trois fautes bêtes et c'était un peu plus accroché, mais dans ces moments, il faut juste retrouver un peu d'agressivité et ne pas paniquer pour rien. A l'arrivée, l'important est là, on a réussi à finir le match en trois sets, c'est bien. »

Antoine Brizard (passeur de l'équipe de France)
« Ça fait du bien d'avoir du temps de jeu, c'était encore un bon match, on s'est fait un peu peur comme hier au troisième set, mais l'essentiel est là, la victoire. Ce qui fait la différence par rapport aux dernières compétitions, c'est qu'on ne se frustre pas d'être accrochés par des équipes a priori plus faibles, c'est super important. Maintenant, la Bulgarie arrive, c'est le dernier match de notre série de trois jours, il va peut-être y avoir un peu de fatigue, eux n'ont pas joué aujourd'hui, ça va être un match compliqué contre une grosse équipe avec un pointu très fort, on va tout faire pour bien le préparer. »

VOLLEY / CHAMPIONNAT D'EUROPE 2019 (H)
Du 12 au 30 septembre en France, Belgique, Slovénie et aux Pays-Bas

PHASE DE POULES
Poule A (à Montpellier, en France)
1- France, 9 pts
2- Bulgarie, 9 pts
3- Italie, 9 pts
4- Grèce, 0 pts
5- Roumanie, 0 pts
6- Portugal, 0 pts

Jeudi 12 septembre
Bulgarie - Grèce : 3-0 (25-22, 25-16, 25-20)
Portugal - Italie : 0-3 (21-25, 10-25, 22-25)
France - Roumanie : 3-0 (25-19, 25-14, 25-16)

Vendredi 13 septembre
Bulgarie - Roumanie : 3-0 (28-26, 25-20, 25-20)
Italie - Grèce : 3-1 (17-25, 25-23, 25-19, 25-18)

Samedi 14 septembre
Grèce - France : 0-3 (14-25, 18-25, 24-26)
Bulgarie - Portugal : 3-1 (25-23, 28-30, 25-23, 25-22)

Dimanche 15 septembre
Roumanie - Italie : 1-3 (15-25, 14-25, 25-23, 14-25)
Portugal - France : 0-3 (11-25, 20-25, 23-25)

Lundi 16 septembre
17h15 : Roumanie - Grèce
20h45 : France - Bulgarie

Mardi 17 septembre
14h00 : Grèce - Portugal
19h30 : Italie - Bulgarie

Mercredi 18 septembre
14h00 : Portugal - Roumanie
20h45 : France - Italie

Vos réactions doivent respecter nos CGU.