Mondial 2022 : La grande déception des Bleus

Mondial 2022 : La grande déception des Bleus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 07 septembre 2022 à 21h44

Sorti en quarts du Mondial par l'Italie au tie-break, les champions olympiques tricolores ne remporteront donc pas leur premier sacre mondial, pour leur plus grand regret.



Après l'or olympique et celui de la Ligue des nations, les Bleus espéraient enfin accrocher à leur palmarès un titre de champion du monde. Mais ce ne sera pas encore pour cette fois. Deux jours après un huitième de finale remporté au forceps face au Japon de l'ancien sélectionneur tricolore Philippe Blain (3-2), ils sont de nouveau allés jusqu'au tie-break mercredi contre l'Italie, toujours à Ljubljana (Slovénie). Sauf que cette fois, cela ne leur a pas souri, et ils se sont finalement inclinés face à leurs meilleurs ennemis (24-26, 25-21, 23-25, 25-22, 15-12). Ils quittent donc la compétition aux portes du dernier carré, et ne feront pas mieux que le meilleur résultat d'une équipe de France aux Mondiaux, qui reste une troisième place en Argentine il y a vingt ans. Et ce match était forcément particulier pour le sélectionneur transalpin de la France, Andrea Giani.

"Enormément de déception"

Un coach italien qui regrettait surtout les occasions manquées dans le quatrième set face à ses compatriotes. "Nous n'avons pas réussi à bien jouer dans les moments importants. Nous avons eu des opportunités, nos erreurs ont permis à l'Italie de revenir dans le match. Dans le tie-break, nous avons perdu quatre points de suite, nous sommes revenus, les gars sont restés concentrés, mais ce n'est pas facile quand tu as autant de retard. Bravo à l'Italie, c'est le sport...", a déclaré Giani pour la FFVB. Pour Yacine Louati, "il y a énormément de déception", un sentiment partagé par Jenia Grebennikov, iconique libéro des Bleus. "Même si on s'est battus jusqu'à la fin, on est très déçus. Ils ont été plus performants que nous à certains moments en service/réception, c'est passé pour eux, c'est dommage, car ça ne se joue à rien. On essaie de revenir à la fin comme d'habitude, mais c'était compliqué. Il y a une balle au quatrième set qui chamboule un peu tout, on fait une mauvaise relance et on n'arrive pas à finir le point, c'est dommage de ne pas l'avoir faite, elle fait mal, cette balle. Après, au tie-break, ils nous ont mis en difficulté. C'est dur pour tout le monde de sortir en quarts", regrette-t-il. Il n'y aura donc pas eu de nouvelle « remontada » pour les Tricolores. A charge de revanche...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.