Mondial 2022 (H) : Pour Patry, les Bleus ne peuvent plus se cacher

Mondial 2022 (H) : Pour Patry, les Bleus ne peuvent plus se cacher©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 26 août 2022 à 10h21

Alors qu'ils restent sur un titre olympique et une victoire en Ligue des Nations, les Bleus abordent le Mondial 2022 dans le costume de favori, ce que Jean Patry a confirmé.



Un an après le titre olympique et quelques semaines après un succès en Ligue des Nations, les Bleus repartent en conquête. Ce vendredi face à l'Allemagne, l'équipe de France masculine de volleyball va faire son entrée dans le championnat du monde. Les résultats récents de la sélection entraînée par Andrea Giani fait dire à Jean Patry que les Bleus seront désormais attendus. « On ne peut plus trop se cacher, a ainsi confié le pointu tricolore dans un communiqué de la Fédération Française. Favoris pour le titre, je ne sais pas, mais une des équipes qui va jouer le podium, oui. On ne peut pas dire qu'on est des outsiders, comme on a pu le faire pendant un certain temps. » Admettant que les Bleus sont « une grosse équipe », Jean Patry ajoute que l'équipe de France va devoir « assumer ce statut » de favorite pour le titre mondial. « Ça peut être un peu compliqué à gérer, mais je pense qu'on a l'équipe pour supporter toute cette pression et jouer notre jeu », a-t-il ajouté.

Patry : « On n'a pas trop le droit à l'erreur »

Un championnat du monde dont le format a considérablement changé par rapport aux précédentes éditions. Alors que trois phases de groupes étaient au programme lors des trois derniers Mondiaux, ce tournoi 2022 a été simplifié avec trois matchs dans la phase de groupes puis l'élimination directe à partir des huitièmes de finale. « C'est sûr qu'avec cette formule, on n'a pas trop le droit à l'erreur, confirme Jean Patry. On a trois matchs pour bien rentrer dans la compétition, mais sur lesquels on ne peut pas passer à côté car il faut quand même se qualifier pour les huitièmes de finale. » Avec des résultats à obtenir d'entrée, le pointu des Bleus assure que son équipe « ne peut pas vraiment attendre un ou deux matchs pour se régler, il faut montrer qu'on est là dès le début ». Face à une équipe d'Allemagne revancharde, les Tricolores devront prouver d'entrée qu'ils ne sont pas venus pour faire de la figuration.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.