Vérone : " Un marche-pied intéressant pour Boyer "

Vérone : " Un marche-pied intéressant pour Boyer "©Media365
A lire aussi

Quentin Migliarini, publié le samedi 23 juin 2018 à 15h48

L'agent de Stéphen Boyer David Botrel revient sur le transfert du pointu des Bleus au club italien de Vérone.

Stéphen Boyer a-t-il reçu des propositions des meilleurs clubs italiens (Perugia, Modena, Trento, Lube Civitanova) ?
En Italie, le top 5 s'intéressait à lui, mais il y avait des renouvellements de contrats avec des joueurs déjà établis. À un moment donné, on a échangé avec tous les plus gros clubs. Il y en a un qui nous demandait d'attendre parce qu'il avait une situation où il devait se séparer d'un joueur pour prendre Boyer, éventuellement. Finalement, il a signé à Vérone, qui est un marche-pied intéressant. C'est sa première expérience à l'étranger, il a un très bon coach, des conditions matérielles et financières qui sont très intéressantes. La marche n'est pas trop haute.

Pourquoi a-t-il choisi de rejoindre Vérone ?
Il a explosé d'un coup. L'objectif, c'était de l'accompagner sur un plan de carrière plus raisonné plutôt que d'aller chercher l'euro symbolique. Je voulais vraiment qu'il se construise en tant que joueur. Pour être tout à fait concret, l'année dernière, il avait des propositions très, très importantes à l'étranger, à plus de 300 000 euros. Il a préféré poursuivre une année supplémentaire à Chaumont, parce qu'il ne se sentait pas prêt. Il a bien fait, il a 22 ans. Il a signé en Italie pour la saison prochaine, il a d'autres contrats qui vont arriver. La priorité n'était pas de gagner beaucoup d'argent à court terme. Son choix a été guidé par un ensemble de paramètres, notamment sportifs, s'inscrivant dans le cadre d'un plan de carrière. Il a signé un contrat très intéressant avec Vérone, mais il avait des offres beaucoup plus importantes. Il a fait le choix d'aller dans un championnat où, sportivement, il allait pouvoir progresser, évoluer. Et ne pas privilégier une destination plus exotique où l'avenir sportif était beaucoup plus incertain.

C'est plutôt cohérent du point de vue de son projet et de sa progression sportive...
Il avait des propositions en Russie, au Brésil aussi. On n'a pas cherché à faire monter les enchères. Il attise beaucoup de convoitises de clubs, de coachs. Certains m'appelaient en pleine nuit, avec le décalage horaire, pour faire des propositions et tomber dans la surenchère sans que moi j'ai fait monter le truc. Il y avait énormément d'intérêts autour de lui.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU