Paris Saint-Cloud : Un tournoi stoppé pour... une fuite dans le toit !

Paris Saint-Cloud : Un tournoi stoppé pour... une fuite dans le toit !©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 23 septembre 2018 à 23h30

Le Tournoi des 36 communes de volleyball n'a pas pu aller à son terme ce dimanche en raison d'une fuite dans le toit du Stade Géo-André de Paris, qui accueillait la manifestation.

C'est une drôle de mésaventure qui est arrivé lors du Tournoi des 36 communes organisé par Paris Saint-Cloud, club de l'élite féminine de volleyball. L'épreuve amicale de présaison a été stoppée avant son dernier match, qui devait opposer les Parisiennes à Stuttgart pour une raison tout à fait inattendue. Le toit du Stade Géo-André, où le tournoi se tenait, a présenté des fuites qui ont généré une flaque d'eau sur le parquet alors que la pluie tombait drue sur Paris ce dimanche. Face au risque de glissade des joueuses et après la mise en place de bacs pour recueillir l'eau autour du terrain, les organisateurs ont pris la décision de mettre un terme à la manifestation. « Les conditions de sécurité n'étaient plus assurées, c'est trop dangereux, je ne prends pas le risque de continuer, a déclaré Claude Orphelin, président de Paris Saint-Cloud dans les colonnes du Parisien. De toute façon tout le monde était d'accord avec moi pour arrêter les matchs. Je me sens ridicule car j'ai pris l'initiative d'organiser ce rendez-vous. On a invité des équipes étrangères pour un tournoi à Paris et on n'est pas capable de les accueillir correctement. Certaines ont fait dix heures de voiture pour venir et vont en faire autant pour rentrer. On va pas attendre qu'il ne pleuve plus. Cela fait cinq ans qu'on dit qu'on n'a pas les structures pour jouer à haut-niveau, peste Orphelin. Je ne sais pas comment on va faire s'il pleut à tous les matchs qu'on jouera à domicile cette saison. C'est incroyable de vivre ça dans la capitale française. Cette situation n'est pas normale... » Une goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Le président parisien espère que cette situation ubuesque va faire réagir. « La mairie est au courant du problème, elle agira ou pas... », a déclaré ce dernier un rien désabusé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.