Ngapeth : " On s'en veut beaucoup "

Ngapeth : " On s'en veut beaucoup "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 24 septembre 2018 à 08h51

Après l'élimination de la Team Yavbou dès le deuxième tour du Mondial 2018, dimanche soir, le leader des Bleus Earvin Ngapeth avait beaucoup de mal à encaisser le coup. Même déception pour le sélectionneur Laurent Tillie, même si ce dernier tenait à féliciter ses joueurs pour la force de caractère qu'ils avaient affiché durant le tournoi.

Scénario cruel mais prévisible dimanche soir pour l'équipe de France, éliminée en dépit de sa deuxième victoire du week-end, face à l'Argentine. Mais pour pouvoir faire partie des pays présents au Final Six de Turin la semaine prochaine, la Team Yavbou connaissait la donne : il fallait impérativement que la Serbie batte ensuite la Pologne. Malheureusement pour les Bleus, les Serbes, déjà qualifiés, n'ont pas semblé vraiment concernés et ces Polonais pourtant moribonds depuis le début du tournoi n'en ont fait qu'une bouchée, envoyant du même coup la bande à Laurent Tillie et Earvin Ngapeth dans l'avion pour Paris. Un dénouement qui laissait beaucoup de regrets au leader de cette Team Yavbou Ngapeth, très amer. "C'était dur d'imaginer une fin comme ça, mais on savait qu'on n'avait pas notre destin entre les mains. Ce soir, on est tous déçus, mais on s'en veut tous beaucoup, parce que nous avons perdu trois matchs 3-2, trois matchs que nous avions en mains, mais dans lesquels nous n'avons pas mis le petit truc en plus pour les gagner, ça ne pardonne pas dans ces compétitions. Nous sommes déçus de sortir au deuxième tour alors que je pense que nous avons une équipe qui peut faire beaucoup mieux".

Laurent Tillie : "Une grande force de caractère de l'équipe et des joueurs"


Conscient lui aussi que ses hommes avaient laissé passer leur chance lors de ce Mondial, le sélectionneur français tenait malgré tout à leur adresser un coup de chapeau, ne serait-ce que pour leur capacité à toujours y croire, même au plus fort de l'adversité. "Je suis très fier de leur engagement et du fait qu'ils aient continué dans l'adversité, parce que nous sommes passés par des émotions, de l'euphorie à la déception totale. Le fait de réussir à aller jusqu'au bout, à y croire jusqu'au bout alors qu'on a pris des coups sur la tête pendant toute la compétition, ça montre une grande force de caractère de l'équipe et des joueurs, et pour moi, c'est un trésor inestimable."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.