Mondial 2018 - France / Rossard : " Ils avaient les crocs "

Mondial 2018 - France / Rossard : " Ils avaient les crocs "©Media365
A lire aussi

Sylvian Baudry, publié le jeudi 13 septembre 2018 à 23h50

L'équipe de France de volley n'a pas démérité mais a dû s'incliner lors de son deuxième match du Mondial, face au Brésil (2-3), que les Bleus avaient battu deux fois cette année. Mais Thibault Rossard ne voit pas tout en noir.

Thibault Rossard a commencé le deuxième match des Mondiaux sur le banc, comme contre la Chine, mercredi (3-0). Mais cette fois, contre le Brésil, il a été titularisé dans le troisième set, et n'a plus quitté le terrain. Les Bleus étaient alors dos au mur et menés 2-0 : « On s'attendait à un choc. On savait que le Brésil allait nous attendre au tournant, raconte-t-il après la défaite dans le tie break (3-2) au micro de La chaîne L'Equipe. On les a battus deux fois cette année, donc ils avaient les crocs. On n'a pas lâché, on est revenus à deux (sets) partout. Dans le tie break, on est bien partis, et là ils sortent les gros services, les blocs... Ça s'est joué à pas grand-chose, mais je pense que c'est quand même encourageant, il y a du positif dans ce match. » La Team Yavbou a fait preuve de caractère et a même eu trois points d'avance dans le cinquième set (10-7), perdu finalement 15-12.

Rossard : « Difficile d'expliquer à chaud »


« C'est difficile d'expliquer à chaud. Je pense qu'il faut revoir le match, pour voir ce qui nous a manqué, pense l'auteur de neuf points ce jeudi soir. Cela doit être des petits détails qui nous manquent, certains points que l'on n'arrive pas à faire tourner en notre faveur. Si on arrive à changer ça, ça peut changer le cours du match. Mais on n'a pas lâché, et c'est bien », martèle Rossard. Demain, Laurent Tillie et ses hommes seront à nouveau sur le terrain, pour affronter l'Egypte, à 19h30. La rencontre de près de 2h30 face au Brésil devrait peser sur les organismes, mais le jeune réceptionneur-attaquant de 25 ans ne s'en soucie pas : « On va essayer de récupérer le plus vite possible, de bien dormir. On va forcément être fatigués pour le match contre l'Egypte, mais ce sont les championnats du monde, et on va forcément trouver l'énergie », assure le Tricolore.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU