Ligue des Nations : Les Bleus pas rassasiés

Ligue des Nations : Les Bleus pas rassasiés©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 25 juillet 2022 à 10h38

Vainqueurs dimanche de la Ligue des Nations, les volleyeurs français sont déjà focalisés sur les prochains Mondiaux, programmés du 26 août au 11 septembre en Pologne et en Slovénie.



Près d'un an après leur sacre olympique, les Bleus, désormais entraînés par l'Italien Andrea Giani, ont remporté dimanche soir à Bologne la Ligue des Nations pour la première fois de leur histoire. Et alors qu'ils n'avaient pas laissé échapper le moindre set depuis le début de la phase finale, que ce soit face au Japon ou à l'hôte italien, ils ont eu (un peu) peur en finale. Opposés aux Etats-Unis, les champions olympiques ont rapidement mené deux sets à zéro avant de se faire rejoindre, mais ils se sont bien repris pour l'emporter au tie-break (25-16, 25-19, 15-25, 21-25, 15-10).

"C'était un match plein de suspense. Ils ont changé de système en passant un réceptionneur-attaquant à la pointe, ça nous a un peu perturbés. Ensuite on a moins bien servi, ils ont commencé à être en extrême réussite, ça nous a un peu déstabilisés. On a commencé à baisser un peu physiquement, on était moins lucides. Mais on a réussi à se remobiliser au tie-break, et à remettre tout ce qu'on avait pour bien conclure. On a fait un tie-break super solide", analysait ensuite pour la FFVB Antoine Brizard, qui aurait pu remporter le trophée de meilleur passeur. Un titre qui est finalement revenu à l'Américain Micah Christenson. Mais les Bleus ne sont évidemment pas en reste, Earvin Ngapeth ayant été élu meilleur joueur de la compétition mais aussi meilleur réceptionneur-attaquant avec Trévor Clévenot, alors que Jenia Grebennikov remporte le trophée de meilleur libéro.

"Se remobiliser très vite"

Pour Brizard, encore, "cette médaille d'or, c'est une belle récompense, surtout pour les gars qui sont là depuis le début de cette Ligue des Nations. C'est vraiment génial, on confirme après les Jeux Olympiques, mais il va falloir se remobiliser très vite pour les Championnats du monde, qui vont être un très gros morceau", poursuit le Poitevin. Des Mondiaux qui auront lieu du 26 août au 11 septembre en Pologne et en Slovénie, où les Tricolores, qui évolueront en phase de groupes avec les Slovènes, les Allemands et les Camerounais, s'avanceront en favoris. Mais il faudra qu'ils récupèrent bien d'ici là...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.