Ligue A : Le meilleur volleyeur du monde a aidé Paris !

Ligue A : Le meilleur volleyeur du monde a aidé Paris !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 11 décembre 2019 à 09h49

Le meilleur volleyeur du monde Wilfredo Leon (26 ans) a annoncé ce mercredi dans L'Equipe qu'il faisait partie des personnes ayant investi de l'argent pour sauver le Paris Volley.

En septembre 2018, le Paris Volley, club emblématique du championnat de France, était parvenu à récolter 700 000 euros en quelques jours pour se sauver du dépôt de bilan. Le club de la capitale avait pu s'engager en Ligue B, puis est remonté dans l'élite au printemps dernier, pour se retrouver actuellement septième de Ligue A. Si le nom de la plupart des généreux donateurs avait été dévoilé (l'ancien international français Stéphane Antiga, le Polonais Michal Kubiak, l'ancien coach Glenn Hoag...), mais ce mercredi, L'Equipe révèle qu'une autre personnalité a donné de l'argent, et pas n'importe qui ! Il s'agit tout simplement de l'actuel meilleur joueur du monde, le Cubain (devenu international polonais) Wilfredo Leon (26 ans), qui porte actuellement les couleurs de Pérouse.

Leon : "J'ai fait cela pour le volley, pour essayer de le porter à un niveau plus haut en France."

« Quand on m'en a parlé, l'histoire m'a touché. Entendre qu'un club avec une telle histoire et un palmarès prestigieux, vainqueur de trois Coupes d'Europe et de neuf Championnats, pouvait disparaître du jour au lendemain m'a secoué. Et puis, on parle de la capitale de l'un des plus grands pays du monde ! Je me suis décidé assez vite, en fait, quand j'ai vu que d'autres grands joueurs faisaient aussi cet effort. J'ai fait cela pour le volley, pour essayer de le porter à un niveau plus haut en France. C'est ma passion, ma vie », confie le volleyeur, qui ne révèle pas le montant investi (« la somme n'est pas importante », concède-t-il seulement). Wilfredo Leon affirme également qu'il suit les résultats du club au quotidien, sans se mêler du recrutement, et n'écarte pas l'idée de venir jouer à Paris un jour (il est sous contrat avec Pérouse jusqu'en juin 2021, ndlr). Du cauchemar au rêve pour les supporters parisiens ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.