Ligue A (H/F) : La LNV a décidé de ne pas imposer des tests de dépistage du coronavirus

Ligue A (H/F) : La LNV a décidé de ne pas imposer des tests de dépistage du coronavirus©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 23 septembre 2020 à 13h50

Durant sa conférence de presse de rentrée, la LNV a posé les bases de son protocole sanitaire, dont la spécificité est de ne pas rendre obligatoire les tests. De plus, les clubs pourront faire jouer des joueuses et joueurs touchés par le coronavirus.

La Ligue Nationale de Volley a fait sa rentrée ce mercredi. A l'occasion d'une conférence de presse organisée sur le plateau de la chaîne Sport en France, diffuseur des championnats de Ligue A masculine et féminine, le président de la LNV Alain Griguer et son directeur général Gurvan Kervadec ont fait le point sur les mesures sanitaires qui seront mises en place à compter du démarrage des championnats, étagé entre le 25 septembre et le 9 octobre. Un protocole dont la première spécificité est de ne pas rendre l'usage des tests de dépistage obligatoire. Toutefois, dans le cas où une joueuse ou un joueur présente des symptômes, un test pourra être diligenté par les médecins des clubs pour confirmer le diagnostic.

Faire jouer des joueurs testés positifs, « un risque assumé » par la LNV

Pour l'ensemble des championnats professionnels, un match sera reporté de manière automatique si un club ayant au moins trois joueuses ou trois joueurs sont déclarés positifs au coronavirus. Cela s'applique également aux deux passeuses ou passeurs. Mais un tel report devra faire l'objet d'une demande du club concerné auprès de la LNV. En effet, un club aura tout de même le choix de faire participer au match les joueuses ou joueurs concernés par le coronavirus. Pour Gurvan Kervadec, cette prise de position est « un risque assumé, et une volonté de placer le curseur entre le retour sur les terrains et la sécurité ». Pour Alain Griguer, la clé est de « faire confiance aux clubs » en la matière. « On peut être testé le jeudi, négatif le vendredi soir, et porteur du virus le samedi », ajoute ce dernier.

La LNV a fixé les modalités de conclusion de la saison

Après une saison 2019-2020 arrêtée de manière abrupte, les dirigeants du volleyball professionnel français ont décidé d'agir afin de mettre au point plusieurs scenarios. Alors qu'il a déjà été décidé de ne pas programmer de play-offs en Ligue A féminine, la saison de Ligue A masculine pourrait également faire l'impasse si des rencontres ou des journées entières devaient être reportées. Si, le cas échéant, il n'est pas possible d'aller au bout de la saison régulière et que 75% des rencontres ont déjà été jouées, le classement sera établi selon le ratio points inscrits/matchs disputés. Toutefois, si l'interruption de la saison devait être décidée entre la fin des matchs aller et la moitié de la phase retour, c'est le classement à mi-saison qui sera entériné. Enfin, si les circonstances ne permettent pas de conclure la phase aller, la saison sera déclarée blanche, sans montées ni relégations, et les clubs qualifiés en Coupes d'Europe cette saison conserveraient leurs billets pour la saison prochaine. A l'image du handball, le volleyball professionnel français a décidé de se prémunir contre une saison perturbée par la crise sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.