Championnats du monde - Earvin Ngapeth : " Il n'y a plus de cicatrice apparente "

Championnats du monde - Earvin Ngapeth : " Il n'y a plus de cicatrice apparente "©Media365
A lire aussi

Sylvian Baudry, publié le vendredi 07 septembre 2018 à 19h15

Lors du « Media Day » ce vendredi, Earvin Ngapeth a rassuré quant à sa blessure, à quelques jours du début des championnats du monde de volley.

Blessé depuis le 30 août aux abdominaux, Earvin Ngapeth était de retour à l'entraînement ce vendredi. Le volleyeur de 27 ans a été rassurant quant à l'état de blessure, à quelques jours du début des championnats du monde. Pour la France, ils débutent le mercredi 12 septembre contre la Chine. « C'était juste une petite alerte et je pense que je pourrais jouer le championnat du monde, espère le joueur du Zenit Kazan, en Russie, dans des propos recueillis par l'AFP. Pour le moment, il est difficile de dire si je pourrais jouer dès le premier match. Il faudra d'abord faire un essai avec du saut, de l'attaque et du service. Quand tu es blessé, l'envie de jouer qui sort de toi est incroyable. »

Ngapeth : « Rien à voir avec ma blessure de l'été dernier »


Néanmoins, au moment où sa douleur a été détectée, le staff des Bleus tablait sur une absence d'environ trois semaines. Le droitier est plus optimiste : « On a fait une échographie de contrôle jeudi et elle était très positive. Il n'y a plus de cicatrice apparente. D'ailleurs, je n'avais déjà plus de douleur. J'ai repris l'entraînement physique et, ce vendredi matin, un petit peu de ballon. Ça n'a rien à voir avec ma blessure de l'été dernier (au dos) quand c'était complètement déchiré », a comparé le réceptionneur-attaquant de l'équipe de France. Au sélectionneur Laurent Tillie de bien gérer le retour de l'un des hommes-clé de son groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.