Bleus - Ngapeth : "On s'en fout d'être beaux"

Bleus - Ngapeth : "On s'en fout d'être beaux"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 06 septembre 2022 à 00h30

C'est encore un incroyable moment que nous ont fait passer les Français lundi, en huitièmes de finale du Mondial face au Japon. Tout près de tomber à la surprise générale, ils ont su trouver les ressources (25-17, 21-25, 26-24, 22-25, 18-16).



Earvin Ngapeth était "soulagé" à l'issue de la victoire de l'équipe de France, tellement dans le ton de ces Bleus qui ne cessent de nous faire passer par toutes les émotions depuis près de dix ans. Les Bleus ont sorti le Japon au bout du tie-break lundi soir en huitièmes de finale du Mondial, et ont dû sauver une balle de match, alors que tous les pronostics les donnaient vainqueurs en trois petits sets. La star tricolore, à chaud, reconnaît aussi "un peu de frustration" : "On a l'impression de se faire dominer. Mais on s'en fout d'être beaux, le plus important c'est de gagner. Même si ce n'est pas notre meilleur match, l'aventure continue ! Ils n'avaient pas joué non plus depuis presque une semaine, ils ont beaucoup défendu... Pourtant, on sait que c'est leur fonds de commerce."

Le leader des champions olympiques, qui a conduit à la balle de match japonaise en envoyant une attaque trop courte dans le filet, tient à saluer son adversaire : "On a eu du mal à mettre les ballons par terre, leur libero a fait un super match. Bravo à eux, ils ont réussi un gros match." Place désormais à l'Italie, dès mercredi en fin d'après-midi (à 17h30) : "On se connaît tellement par coeur... Ce sera encore une grosse bataille pour rejoindre le dernier carré en Pologne. Une nouvelle fois, on donnera tout." On n'en doute pas. A croire que même quand tout semble réuni pour passer une soirée tranquille, ces Bleus tiennent à faire vivre à tous leurs fans des moments d'anthologie. Au moment de faire le bilan du Mondial, et espérons-le de ce titre qui manque encore à leur palette, cette rencontre comptera.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.