Voile : Sydney-Hobart, la course mythique

Voile : Sydney-Hobart, la course mythique©Media365

Joseph RUIZ, publié le mercredi 26 décembre 2018 à 09h32

Course de voile de 1 167 kilomètres partant de Sydney pour rejoindre la Tasmanie, la Rolex Sydney-Hobart est l'une des compétitions les plus populaires et dangereuses. En 1998, six marins étaient morts dans une tempête et cinq bateaux avaient coulé.

Les fêtes de Noël sont toujours rapidement oubliées pour les participants de la Sydney-Hobart. Cette course de voile, de plus en plus populaire, prend toujours son départ le 26 décembre depuis le port de Sydney, où le soleil règne en maitre à cette période de l'année. Une fois en dehors des eaux calmes à proximité de la ville la plus peuplée d'Australie, les marins se retrouvent en équipages dans la tumultueuse mer de Tasmanie. Souvent, ils sont secoués par de multiples tempêtes tout au long de 1 167 kilomètres les séparant de leur but, la ligne d'arrivée au bord des côtes de la Tasmanie.


1998, l'horrible souvenir de la Sydney-Hobart

Dans le détroit de Bass, les 108 participants de l'édition 2018 vont sans aucun doute croiser les doigts, prier, espérer, qu'ils seront préservés le plus possible des humeurs de la Mer de Tasmanie. Sans aucun doute, ils auront en tête la terrible édition 1998. Une tempête inattendue s'était refermée sur les 115 voiliers, pris dans des creux de dix mètres. Six marins avaient trouvé la mort, cinq bateaux avaient coulé. Une impressionnante opération de sauvetage monopolisant trente avions et hélicoptères avait permis de sauver la vie de 55 autres, pris dans la nasse. Seuls 44 équipages avaient posé le pied à Hobart. La Sydney-Hobart n'avait pas été arrêtée. L'organisation avait rappelé qu'un marin sait qu'il est soumis aux colères de la nature. Les limites d'âge et d'expérience avaient tout de même été relevées.

La coupe Tattersall, la plus convoitée

Depuis sa création en 1945, le record de la Sydney-Hobart ne cesse de s'améliorer. Il était de 6 jours et 14 heures en 1945. Il est désormais de 1 jour et 9 heures. Cette nouvelle référence est la propriété depuis l'édition 2017 du super-maxi Commanche, skippé par Jim Copper. Mais le temps réel (premier arrivé) n'est pas le seul vainqueur. En effet, la magie de cette course réside dans le fait que tout le monde peut remporter la Coupe Tattersall, trophée le plus prestigieux des 14 mis en jeu. Elle revient au vainqueur en temps compensés, les chronos de tous les voiliers étant recalculés en fonction d'un barème d'équivalences techniques (taille bateau, nombre d'équipiers etc...).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.