Vendée Globe : Tripon fait route vers La Corogne pour réparer, Sorel conforte sa première place, safran endommagé pour Beyou

Vendée Globe : Tripon fait route vers La Corogne pour réparer, Sorel conforte sa première place, safran endommagé pour Beyou©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 11 novembre 2020 à 08h15

Alors que la nuit, marquée par une tempête, a consolidé la première place de Maxime Sorel (V and B-Mayenne), elle a endommagé le monocoque d'Armel Tripon (L'Occitane en Provence) qui doit se dérouter pour réparer. Jérémie Beyou, pour sa part, a vu un OFNI le heurter.



Après un départ relativement calme au niveau de la météo, la flotte du Vendée Globe a dû faire face à une tempête. Des conditions qui ont poussé les skippers à faire un choix entre affronter le mauvais temps ou bien le contourner et le classement en fin de nuit montre que la route la plus prudente a été le choix le plus avisé. En effet, Maxime Sorel (V and B-Mayenne) a conservé les commandes du classement général avec un peu moins de treize milles d'avance sur Nicolas Troussel (Corum L'épargne). Ce dernier s'est intercalé entre le leader du Jean Le Cam (Yes We Cam !) alors que Benjamin Dutreux (Omia-Water Family) a quitté le podium provisoire. « Nous n'avons pas de bateaux à foils, notre idée s'était d'aller loin du front et de prendre moins de risques », a justifié ce dernier dans des propos recuellis par le site officiel du Vendée Globe.

Tripon fait route vers La Corogne, Amédéo reprend la course

Cette tempête n'a toutefois pas été sans conséquences pour ceux qui ont décidé de l'affronter. En effet, Armel Tripon (L'Occitane en Provence) a confirmé qu'il faisait route vers La Corogne. L'objectif du Nantais est de retrouver des conditions les plus calmes possibles pour se mettre au mouillage et pouvoir réparer seul la casse du hook de son J3. « La voile est tombée à bord mais elle est récupérable, il y a des travaux à faire », a-t-il confié. Une situation que n'a pas vécu Fabrice Amédéo (Newrest-Art et Fenêtres). Après deux jours et demi de réparation au niveau du mât et du hook, le skipper de Château-Gontier a pu repasser la ligne de départ à 23h15 ce mardi et démarrer sa remontée. « Il y avait du monde des deux côtés du chenal, c'était vraiment super. J'étais très touché, ça me booste pour la suite, a déclaré Fabrice Amédéo. On a besoin de l'énergie des gens pour partir autour du monde et là ça y est, je suis prêt. » 33eme et bon dernier, il pointe à 511 milles du leader.

Beyou a heurté un OFNI !

A la barre de Charal, Jérémie Beyou a vécu une nuit très difficile. Le skipper natif de Landivisiau a d'abord dû faire un arrêt pour fixer un souci lié au renvoi d'écoute, nécessaire avant d'affronter la tempête qui se présentait devant lui. Ensuite, son équipe a confirmé que le monocoque a heurté un objet flottant non identifié ou « OFNI » et un des safrans a été endommagé dans la manœuvre. Jérémie Beyou a confirmé vouloir réparer mais uniquement quand la météo permettra de le faire dans les meilleures conditions.



VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 5h00 (heure française) - Mercredi 11 novembre 2020
1- Maxime Sorel (FRA/V and B - Mayenne) à 23 740,3 milles de l'arrivée
2- Nicolas Troussel (FRA/Corum L'épargne*) à 12,98 milles du leader
3- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 14,96
4- Benjamin Dutreux (FRA/Omia - Water Family) à 15,11
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq*) à 31,28
6- Romain Attanasio (FRA/Pure - Best Western) à 35,16
7- Stéphane Le Diraison (FRA/Time for Oceans*) à 40,73
8- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 43,48
9- Manuel Cousin (FRA/Groupe Sétin) à 60,12
10- Kevin Escoffier (FRA/PRB*) à 69,43
...

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.