Vendée Globe : Sébastien Simon (Arkéa Paprec) abandonne

Vendée Globe : Sébastien Simon (Arkéa Paprec) abandonne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 12h57

Deux jours après rencontré un Objet flottant non identifié, Sébastien Simon (Arkéa Paprec) a pris la décision d'abandonner le Vendée Globe, car les réparations sont trop compliquées.


Quatrième abandon sur le Vendée Globe 2020-21 ! Après Nicolas Troussel (Corum L'Epargne), Alex Thomson (Hugo Boss) et Kevin Escoffier (PRB), c'est Sébastien Simon (Arkéa Paprec) qui est contraint de renoncer, après 25 jours de course. Le skipper de 30 ans, qui participait à son premier Vendée Globe, sur un bateau à foils lancé en 2019, avait heurté un Objet flottant non identifié mercredi matin, alors qu'il était quatrième du classement et avait franchi le Cap de Bonne-Espérance. Il avait alors pris la direction du Nord pour tenter de trouver une mer plus calme afin de constater les dégâts. Et après deux jours de réflexion, le verdict est tombé : il ne pourra pas réparer seul son foil tribord et son puits, et est contraint d'abandonner.

Simon : "Tout ça ne me donne qu'une seule envie : repartir, être présent dans quatre ans"





« Avec l'équipe, nous avons beaucoup réfléchi aux réparations possibles. Mais pour les envisager, il fallait sacrifier mon foil, le découper. C'est une pièce hyper massive de 300 kilos. Puis il aurait ensuite fallu réparer la coque par l'extérieur et sur le pont pour rendre étanche le puits de foil. Pour ça, je n'avais pas d'autre choix que de me dérouter vers Cape Town. Ces réparations s'annonçaient très compliquées. Probablement, quatre à cinq jours de travail sans compter la réparation de la cloison et un problème que j'ai découvert sur mon manchon de palonnier arrière qui génère une deuxième voie d'eau... La météo pour mon arrivée à Cape Town était très défavorable, je n'aurais pas pu attaquer les réparations avant deux ou trois jours après mon arrivée. Surtout, tout ça n'est pas raisonnable car il n'était pas garanti que les réparations tiennent pour la suite de la course. Je ne peux pas continuer. Je ne pensais pas m'arrêter là, j'étais 4eme du Vendée Globe. Je pensais bien réussir à faire quelque chose sur ce Vendée ! J'ai donné tout ce que j'avais. J'y ai mis beaucoup de passion et d'énergie, j'avais envie d'y arriver. L'aventure s'arrête là. Je suis désolé pour tout le monde. Tous mes partenaires m'ont soutenu jusqu'au bout. Tout ça ne me donne qu'une seule envie : repartir, être présent dans quatre ans. C'était une superbe expérience, une opportunité unique. Merci vraiment à tous de m'avoir permis de réaliser ce beau projet avec ce beau bateau », a réagi le skipper après avoir pris la décision d'abandonner. Il ne reste donc plus que 29 skippers en couse, en espérant que Samantha Davies (Initiatives-Coeur), qui a elle aussi heurté un OFNI mercredi, ne soit pas contrainte de prendre la même décision.

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 12h00 (heure française) - Vendredi 4 décembre 2020
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 16 351,2 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 142,48 milles du leader
3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 376,05
4- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 374,84
5- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 386,85
6- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 396,31
7- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 451,94
8- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 457,87
9- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 550,84
10- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 557,7
...

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 de course

* bateau équipé de foils



Vos réactions doivent respecter nos CGU.