Vendée Globe : Roura, encore victime d'une avarie, a repris la course après avoir réparé

Vendée Globe : Roura, encore victime d'une avarie, a repris la course après avoir réparé©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le samedi 26 décembre 2020 à 21h14

Alan Roura (La Fabrique) a encore été victime d'une avarie de quille. Le skipper suisse a repris la course samedi soir après un nouvel exploit en termes de réparation.


Alan Roura (La Fabrique) n'est pas surnommé « Mac Gyver » pour rien. Moins d'un mois après avoir dû résorber une première fuite, en changeant un tuyau, le 28 novembre dernier, le skipper suisse a de nouveau été victime d'une avarie de quille, samedi matin. Comme la première fois, c'est de nouveau une fuite d'huile au niveau de l'un des deux vérins hydrauliques du bateau de Roura qui est venu freiner son élan alors que le jeune navigateur, alors quinzième du classement, venait de pénétrer dans l'océan Pacifique, abordant ainsi officiellement la seconde moitié de son tour du monde en solitaire.

Roura définitivement débarrassé de la malchance ?

Mais à peine le temps de célébrer Noël pour Roura que l'un des tuyaux du système hydraulique de La Fabrique avait de nouveau rendu l'âme, en fin de quillage. Le marin, loin d'être le premier venu en dépit de ses 27 ans seulement, avait néanmoins su éviter le pire en bloquant la quille dans son axe. Une manœuvre qui aurait pu lui faire perdre beaucoup de terrain, même si elle lui avait permis d'assurer sa sécurité. Le natif de Genève aurait surtout pu abandonner toutes ses illusions sur ce Vendée Globe. Pourtant, une fois de plus, il a réparé et repris la course. Avec l'aide de son équipe et du constructeur du système de bascule de la quille, le « Mac Gyver » de la flotte et benjamin de cette 9eme édition de l'épreuve a réussi à réinitialiser intégralement le système hydraulique de son embarcation et à anguler sa quille de chaque côté. Un véritable exploit qui devrait permettre à Roura de défendre de nouveau ses chances. En espérant qu'il ne connaîtra pas une nouvelle mésaventure.

Treize heures passées dans le puis de quille ! 

En attendant, le Suisse ne cachait pas sa fierté d'être encore parvenu à éviter le pire. « Je ne veux pas crier victoire tout de suite, mais je suis heureux d'avoir une quille basculante qui marche à nouveau, apprécie Roura sur le site officiel du Vendée Globe. Le quillage risque d'être un petit peu plus galère que d'habitude mais l'essentiel est que ça marche et que j'ai pu renvoyer de la toile et reprendre de la vitesse. Maintenant, je vais aller me reposer car je suis cramé de chez cramé. Lorsque j'ai enfin pu remettre le nez dehors, je me suis dit que c'était étrange, qu'il faisait jour en pleine nuit. Mais non, c'est juste que j'ai passé treize heures dans le puis de quille ! »



VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 18h00 (heure française) - Samedi 26 décembre 2020
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 9 502,03 milles de l'arrivée
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 27,49 milles du leader
3- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 277,69
4- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 278,56
5- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 302,07
6- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 323,26
7- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 339,05
8- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 344,31
9- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 354,34
10- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 369,74
...
15-
Alan Roura (FRA/La Fabrique) à 2014,74

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.