Vendée Globe : Quand la course se retrouve à Time Square

Vendée Globe : Quand la course se retrouve à Time Square©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mardi 29 décembre 2020 à 15h55

Via son compte Twitter officiel, le navigateur finlandais Ari Huusela (58 ans), actuellement sur le Vendée Globe, a partagé une photo de New York, où on le voit projeté sur un bâtiment, avec un message de soutien de la bourse accompagnant cette photo.



Le Vendée Globe suit actuellement toujours son cours. En effet, c'est le 8 novembre dernier que 33 navigateurs s'étaient alors élancés pour disputer la neuvième édition de la prestigieuse course de voiles, un tour du monde en solitaire. Presque deux mois plus tard, ils sont encore nombreux à être encore de la partie. Parmi ceux-là, on peut ainsi citer Ari Huusela. Le skipper finlandais, aujourd'hui âgé de 58 ans, occupe actuellement la 26eme et avant-dernière place de la flotte, sur Stark, d'après le dernier pointage établi à 15h00, heure française. Le marin se trouve actuellement à 13 169,6 milles de l'arrivée et à 4 490,41 milles du leader de la course, à savoir le Français Yannick Bestaven, sur Maître CoQ IV. S'il ne fait pas forcément partie de ceux dont on parle le plus, en revanche, Ari Huusela vient d'obtenir un bel hommage, en quelque sorte.

Le Nasdaq au soutien de Huusela

C'est d'ailleurs le principal intéressé qui l'a lui-même partagé. En effet, sur son compte Twitter officiel, ce mardi, le Finlandais a publié une photo de Time Square à New York aux Etats-Unis. Il s'agit d'une affiche le représentant, sur son monocoque Stark. En-dessous, il est également inscrit, en anglais forcément, que le Nasdaq (ndlr : la bourse) soutenait Ari Huusela, le premier navigateur nordique sur le Vendée Globe. Visiblement fier de ce très bel hommage, le marin en a également profité pour glisser, au sein de son tweet, une petite touche d'humeur. En effet, Huusela s'est demandé comment il pouvait être à la fois à New York, mais également au niveau du Cap Leeuwin. Toujours est-il que la « Grosse Pomme » n'a donc pas manqué de lui faire un très beau clin d'œil. De son côte, le compte Twitter officiel de l'organisation du Vendée Globe a partagé le message du Finlandais, se demandant alors si l'on pouvait parler de « American dream » (« rêve américain »).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.