Vendée Globe : Pas de changement pendant la nuit

Vendée Globe : Pas de changement pendant la nuit©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 07h57

Les écarts ont très peu varié cette nuit sur le Vendée Globe. Charlie Dalin (Apivia) reste en tête avec 150 milles d'avance sur Louis Burton (Bureau Vallée 2).


148 milles d'écart jeudi à 18h00, 149 milles d'écart vendredi à 5h00. La nuit n'a pas permis à Louis Burton (Bureau Vallée 2) de faire son retard sur Charlie Dalin (Apivia) en tête du Vendée Globe, mais le leader n'a pas pris d'avance non plus. Burton a choisi une option plus au Sud, donc plus risquée mais avec plus de vent, que Dalin, mais les trajectoires entre les deux skippers devraient bientôt converger. Derrière le duo, Thomas Ruyant (LinkedOut) pointe à 200 milles du leader, dont il a choisi de suivre la trace. On retrouve ensuite un groupe de sept bateaux (dont trois ayant participé au sauvetage de Kevin Escoffier en début de semaine) pour clôturer ce Top 10 où ils se tiennent en 160 milles. Si la course fait rage, cela n'empêche pas d'avoir des moments de grâce, comme l'a raconté Damien Seguin (Groupe Apicil) durant la nuit : « Il est 4h30 du matin. La nuit a été compliquée. J'ai dû bien réduire la toile pour pouvoir me reposer et faire face à toutes les variations de vent, que ce soit en force ou en direction. Ça montait encore à 40 nœuds avec des vagues pas possibles. Le bateau faisait un peu bouchon, ça tapait très fort. Il a fallu se résoudre à ralentir. Voilà comment j'ai passé au moins la première partie de nuit sachant que les nuits sont très courtes. Il fait jour à 2h30 du matin. J'ai vu un truc pendant qu'il faisait nuit : un arc en ciel de nuit ! C'est quelque chose d'assez bizarre. On a eu des passages de grains avec de la pluie, parfois même de la grêle. Du coup, comme en plein jour, il y a des phénomènes d'arc en ciel, de diffraction de la lumière. Là, il était derrière moi. C'était des nuances de vert. Il n'était pas de toutes les couleurs. Il passait entre les nuages. Ça faisait vraiment un arc. C'était quelque chose d'extraordinaire. C'est la première fois que je voyais ça ! »

Thomson est au Cap

Alex Thomson (Hugo Boss) est quant à lui arrivé au Cap, en Afrique du Sud, où il va définitivement abandonner, alors que Sam Davies (Initiatives Coeur) et Sébastien Simon (Arkea Paprec) ont pris la même direction pour tenter de trouver des eaux plus calmes et réparer leur bateau endommagé par un OFNI. Loin derrière, un groupe de six (Alexia Barrier sur TSE - 4 Myplanet, Miranda Merron sur Campagne de France, Clément Giraud sur Compagnie du Lit/Jiliti, Ari Huusela sur Stark, Kojiro Shiraishi sur DMG Mori Global One et Sébastien Destremau sur Merci) est à la lutte pour ne pas finir avant-dernier, la lanterne rouge demeurant Jérémie Beyou (Charal), toujours à bonne distance.

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 5h00 (heure française) - Vendredi 4 décembre 2020
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 16 463,6 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 149,11 milles du leader
2- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 202,33
4- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 383,28
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 386,27
6- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 402,86
7- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 439,89
8- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 449,63
9- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 530,67
10- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 541,23
...

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau après 22 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.