Vendée Globe : Le Cam, un leader au cassoulet

Vendée Globe : Le Cam, un leader au cassoulet©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 14 novembre 2020 à 16h02

La belle histoire se poursuit pour Jean Le Cam, en tête du Vendée Globe. Retour rapide sur la personnalité atypique du marin breton, soixantenaire qui continue de croquer la vie à pleines dents, comme il l'a encore prouvé vendredi.



Jean Le Cam continue son incroyable début de Vendée Globe, ayant pris la tête de la course au pointage de samedi matin, avec son bateau historique sans foils datant de 2007 (sur lequel Michel Desjoyaux a remporté la course en 2009, faisant de lui le seul à avoir gagné deux fois le Vendée Globe). "Et sans préparateur mental ni salle de gym, tout ça à 61 ans", s'exclame encore le directeur de course, Jacques Caraës (propos relayés par L'Equipe). "J'ai mangé un cassoulet, je trouvais que le cassoulet allait bien avec la dépression, révélait vendredi l'intéressé, dans son style toujours haut en couleurs. Il ne va pas avec l'anticyclone, mais plutôt avec la dépression. Ça, c'est notre culture de Bretagne. Sinon, j'ai du ris de veau à faire, mais je vais attendre un peu !"

Le Cam, à bord de sa monture baptisée Yes We Cam !, est allé chercher la dépression et donc les gros vents pour pointer justement en tête de la flotte de manière inattendue, alors que la grande majorité des skippers sont allés plus à l'ouest pour contourner ces conditions potentiellement dangereuses. Avec ce bateau, le natif de Quimper a remporté la Barcelona World Race en 2014 avec Bernard Stamm. Le "Roi Jean" a également gagné la Solitaire du Figaro en 1999, ainsi que la Transat Jacques-Vabre en 2013 en compagnie de Vincent Riou (à bord de PRB). C'est son quatrième Vendée Globe d'affilée, son meilleur résultat ayant été établi lors de sa première participation avec une deuxième place en 2005 (abandon en 2009, cinquième en 2013, sixième en 2017).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.