Vendée Globe - Le Cam : "Le réveil n'a pas sonné"

Vendée Globe - Le Cam : "Le réveil n'a pas sonné"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 10 novembre 2020 à 16h08

Deuxième du Vendée Globe au pointage de midi, Jean Le Cam (Yes we Cam !) a révélé s'être "endormi complet" mardi matin, ce qui l'a obligé à virer de bord en catastrophe.

 

Deux jours après leur départ des Sables d'Olonne, les skippers du Vendée Globe, qui naviguent au large des côtes espagnoles, s'apprêtent à affronter mardi leur premier grand test, avec des rafales à 40 nœuds et, surtout, une mer croisée et des creux de vagues qui pourraient aller jusqu'à 5 mètres. Deuxième du classement au pointage de 12h derrière Damien Seguin (Apicil), Jean Le Cam (Yes we Cam !) a prévu "d'aller dans le Sud pour ne pas se prendre une trop grosse branlée. Le front s'échappe vers le Nord, je préfère assurer le coup, car il y aura de la mer et des grosses rafales. Je préfère faire du Sud, même si ce n'est pas le plus efficace, a-t-il expliqué. J'ai passé le DST, je suis peinard. Je suis prêt : je vais réduire la toile, les batteries sont à bloc, et comme j'ai fait un chaos, je suis reposé. En ce moment, il y a des bateaux partout, des pêcheurs, des bateaux de la course, on va rentrer dans le rail d'ici peu. On dormira plus tard ! On est bien là où on est." 

"J'étais crevé"

Le skipper de 61 ans, qui participe à ce tour du monde à la voile sans escale et sans assistance pour la cinquième fois, a aussi révélé qu'il s'était assoupi bien malgré lui ce mardi : "Ça va pas mal, mais ce matin, je me suis endormi complet : j'étais crevé. Je me suis réveillé à 7 milles de la côte, j'ai dû faire un virement de bord en catastrophe, avec le matossage et tout ça. Le matossage devrait être interdit sur ces bateaux ! Je me suis endormi, un chaos complet comme en Figaro. Tu ne sais plus où tu es. Ça fait bizarre... Le réveil n'a pas sonné. Il faut le temps de s'habituer, de prendre le rythme. En début de course, c'est compliqué de dormir, tu ne dors pas 5 minutes." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.