Vendée Globe : Herrmann termine 4eme avec beaucoup de regrets, Seguin, 6eme en attendant Le Cam

Vendée Globe : Herrmann termine 4eme avec beaucoup de regrets, Seguin, 6eme en attendant Le Cam©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 13h37

En course pour la victoire finale jusqu'à mercredi soir, Boris Herrmann termine 4eme. Damien Seguin, premier handisport à participer à l'épreuve, se classe 6eme en attendant l'arrivée de Jean Le Cam.


Arrivé en cinquième position, ce jeudi aux Sables d'Olonne, après 80 jours, 14 heures, 59 minutes et 45 secondes de course, Boris Herrmann termine finalement quatrième de ce 9eme Vendée Globe. Le skipper allemand avait fait en effet partie des trois marins qui avaient modifié leur trajectoire le 1er décembre dernier pour tenter de repêcher Kevin Escoffier. Il a donc récupéré beaucoup de temps (6 heures) après avoir passé la ligne. Une compensation qui aurait pu lui permettre de coiffer le vainqueur Yannick Bestaven au poteau si Herrmann n'avait pas heurté mercredi soir un bateau de pêche alors qu'il se trouvait encore parfaitement dans le coup pour la victoire finale. Alors forcément, l'Allemand, qui ne deviendra pas le premier navigateur de son pays à inscrire son nom au palmarès du tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, a remonté le mythique chenal des Sables avec beaucoup de regrets quant à ce dénouement qui lui a été fatal, d'autant qu'il n'accroche même pas le podium.

Herrmann dormait lorsqu'il a heurté le bateau de pêche !



Toutefois, il a aussi conscience que sa collision de mercredi un peu avant 20h00 avec le chalutier espagnol alors qu'il s'était endormi aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus fâcheuses pour lui (pour ne pas dire dramatiques) que de devoir uniquement terminer ce Vendée Globe au ralenti. Le récit du natif d'Oldenbourg fait d'ailleurs froid dans le dos. « A un moment, je me suis endormi, et quand je me suis réveillé, j'ai percuté un chalutier, confiait l'Allemand lors de son ultime vacation à bord de son embarcation. Depuis le cockpit où j'étais, j'ai vu un grand mur : c'était le bateau. J'ai entendu des hommes crier, les voiles se déchirer, mon gennaker s'est bloqué. L'eau ne rentre pas dans le bateau mais le foil tribord est endommagé. Je n'ai jamais vécu une chose pareille en mer. » Un soulagement de ne pas avoir été blessé qui consolera probablement le jeune marin de ne pas avoir gagné ce Vendée Globe qui semblait lui tendre les bras.

Seguin a réussi son pari

Mission accomplie pour Damien Seguin (Groupe Apicil). Premier skipper handisport à participer à ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, le Briançonnais de 41 ans né sans main gauche a réussi son pari. Le quintuple champion du monde et double médaillé d'or aux Jeux paralympiques en voile est allé au bout de son premier Vendée Globe. Il a de surcroît signé un résultat fantastique. Arrivé jeudi midi à 11h18 et 20 secondes, il termine sixième du classement final. Un réel exploit. Giancarlo Pedote (Prysmian Groupe), arrivé juste après Seguin (12h02 et 20 secondes), se classe, lui, 7eme de cette 9eme édition. Prochain marin attendu sur la ligne d'arrivée : le doyen de la flotte Jean Le Cam (Yes We Cam !), qui avait repêché Escoffier après son naufrage de décembre dernier. Les 16 heures et 15 minutes que récupèrera le « Roi Jean » pourrait faire reculer et Seguin et Pedote au classement.



Classement final au fil des arrivées - Jeudi 28 janvier 2021
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) arrivé le 28 janvier à 3h19'46 après 80 jours, 3 heures, 44 minutes et 46 secondes de course
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) arrivé le 27 janvier à 19h35'47 après 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes de course
3- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) arrivé le 27 janvier à 23h45'12 après 80 jours, 10 heures, 25 minutes et 12 secondes de course
4- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) arrivé le 28 janvier à 10h19'45 après 80 jours, 14 heures, 59 minutes et 45 secondes de course

5- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) arrivé le 28 janvier à 4h42'01 après 80 jours, 15 heures, 22 minutes et 1 seconde de course 
6-Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil)arrivé le 28 janvier à 11h18'20 après 80 jours, 21 heures, 58 minutes et 20 secondes de course
7-Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) arrivé le 28 janvier à 12h02'20 après 80 jours, 22 heures, 42 minutes et 20 secondes de course
8- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 184,45 milles de l'arrivée
9- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 371,37 milles de l'arrivée
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 598,95 milles de l'arrivée
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course
Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF) : quille endommagée, après 62 jours de course
Sébastien Destremau (FRA/Merci) : multiples avaries, après 68 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.