Vendée Globe : Davies a continué pour " sauver des enfants "

Vendée Globe : Davies a continué pour " sauver des enfants "©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le vendredi 22 janvier 2021 à 11h00

Hors course après son arrêt à Cape Town, Sam Davies (Initiatives Coeur) a cependant continué le Vendée Globe et se bat pour « sauver des enfants », comme la Franco-Britannique l'a confié sur le site officielle de la course.



Malgré son abandon, Sam Davies n'a pas abdiqué dans ce Vendée Globe. En effet, si la skippeuse d'Initiaves Coeur est hors course après avoir dû s'arrêter à Cape Town, la Franco-Britannique est repartie avec un but bien précis en tête. « C'est sympa d'avoir des nouvelles de la course ! Je suis un peu dans la tempête, en approche du cap Horn : il y a eu ces derniers jours pas mal de vent avec des grains, de la grêle, et il a fait très froid ! Actuellement, il n'y a plus que 35 nœuds, et ça va forcir dans la journée... Mais tout va bien. Le cap Horn sera mérité parce que ce n'est pas facile et pas très rapide. Je suis contente de sortir des mers du Sud. Et en plus, j'ouvre la route pour Alexia (Barrier, 24eme) et Ari (Huusela, 25eme) que je suis contente d'avoir rattrapé depuis l'Afrique du Sud : je me sens moins seule ! », a confié dans un premier temps Davies.

« Le seul enjeu, participer au sauvetage d'enfants »

Cette dernière a ensuite évoqué son objectif sur ce Vendée Globe. « On échange beaucoup par mail et par WhatsApp : on compare nos grains, nos problèmes techniques, nos galères et nos joies... C'est cool d'avoir des compagnons de route pour cette traversée ! Le bateau va bien et le skipper aussi : je navigue hors course alors le seul enjeu que j'ai et qui est très important, c'est de participer au sauvetage d'enfants avec Mécénat Chirurgie Cardiaque, a reconnu Davies, sur le site officiel de la compétition. Mais je prends soin de moi et de mon bateau dans cet océan Pacifique, avec ses conditions parfois extrêmes et j'ai beaucoup moins mal à mes côtes cassées ! Merci d'avoir pris de mes nouvelles et merci pour tous les enfants qui me suivent ! Et puis j'espère qu'Isabelle Joschke pourra repartir de Salvador de Bahia quand je passerai devant le Brésil : ça serait cool de finir le tour du monde ensemble... »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.