Vendée Globe : Bestaven fait mieux que résister

Vendée Globe : Bestaven fait mieux que résister©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mercredi 23 décembre 2020 à 08h41

Alors que le trio de tête fait face actuellement à une zone de calmes au milieu du Pacifique Sud, le leader Yannick Bestaven fait mieux que résister à la pression de Charlie Dalin.


Charlie Dalin (Apivia), un temps en tête de la course lui aussi, ne désespère pas de revenir d'ici à l'arrivée de ce Vendée Globe dans le sillage de Yannick Bestaven (Maître CoQ IV). Et mieux encore : de le coiffer au poteau. N'en déplaise au Havrais, sur le papier, la mission s'annonce des plus compliquées, pour ne pas dire impossible. Le huitième leader depuis le départ de ce tour du monde en solitaire et sans escale ni assistance semble ainsi fermement agrippé à sa première place. Et en dépit des assauts de ses poursuivants, Dalin en premier lieu, Bestaven, impressionnant et parfait dans toutes les options qu'il prend, ne donne pas le moindre signal de faiblesse.

Rien à espérer pour les poursuivants de Bestaven ?

Ainsi, alors que les trois premiers bateaux au classement - Thomas Ruyant (LinkedOut) occupe toujours la troisième place provisoire, à 179 milles du leader - traversent actuellement une zone de calmes en plein milieu du Pacifique Sud - le natif de Saint-Nazaire a tout de même réussi le petit exploit de reprendre du temps. Au pointage de 5h00 ce mercredi, 44eme jour de course, le skipper Maître CoQ IV comptait de nouveau près de 100 milles (92) d'avance sur Dalin, ce dernier ayant cédé 20 milles sur les seules dernières heures. « Yannick fait un sans-faute », déplorait presque Ruyant mardi, conscient qu'il serait très difficile d'aller chercher l'homme de tête. La nuit de mardi à mercredi - nuit parfaite pour un Bestaven pas loin d'être écœurant de domination - est venue le confirmer un peu plus encore.



VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 10 190 milles de l'arrivée
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 92,16 milles du leader
3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 178,6
4- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 301,43
5- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 342,68
6- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 354,09
7- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 381,53
8- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 390,2
9- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 422,52
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 586,42
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.