Vendée Globe : Amedeo est bien arrivé à Cap Town

Vendée Globe : Amedeo est bien arrivé à Cap Town©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le dimanche 13 décembre 2020 à 12h00

Deux jours après son abandon sur le Vendée Globe, le Français Fabrice Amedeo (Newrest - Art&Fenêtres) est arrivé du côté de Cap Town, en Afrique du Sud, ce dimanche matin.



Son aventure est bel et bien finie. Ce vendredi, en raison d'une avarie informatique, le skipper français Fabrice Amedeo, sur Newrest - Art&Fenêtres et aujourd'hui âgé de 42 ans, a été obligé d'abandonner, après 33 jours de course. Le 8 novembre dernier, ils étaient alors 33 navigateurs à avoir pris la route, depuis les Sables d'Olonne, pour la neuvième édition du Vendée Globe. Aujourd'hui, ils sont désormais six marins à avoir dû mettre fin à leur tour du monde en solitaire sur la prestigieuse compétition de voile : Nicolas Troussel, Alex Thomson, Kévin Escoffier, Sébastien Simon, Samantha Davies et donc désormais Fabrice Amedeo. Ce dimanche, via son compte Twitter officiel, l'organisation du Vendée Globe a informé que « deux jours après son abandon, le skipper Fabrice Amedeo (Newrest - Art&Fenêtres) est arrivé à Cap Town ce (dimanche) matin. Il a pu accoster en toute sécurité et retrouver les skippers encore sur place comme Samantha Davies (Initiatives-Cœur) ».

Amedeo : « Je vais devoir digérer tout ce qui s'est passé »

L'organisation de la course de voile a également posté, sur son site internet, un témoignage du navigateur, qui s'exprime ainsi en ces termes : « Bonne Espérance. Le cap de la fin de mon Vendée Globe. En le voyant, je suis fasciné par sa beauté que je n'aurais jamais dû apercevoir cette année. Je pleure aussi le Horn que j'aurais aimé contempler à sa place dans quelques semaines. Bonne Espérance, un joli nom aussi pour dire que démarre ici une nouvelle aventure. Je vais devoir digérer tout ce qui s'est passé. Accepter. Comprendre. Et bientôt rebondir. Mais mon histoire avec le Vendée Globe n'est pas terminée. C'est une quête qui ne saurait s'arrêter ce soir devant l'Afrique du Sud. L'océan m'a malmené et n'a pas voulu de moi cette année. Mais mon amour et ma foi sont intacts. Nous reviendrons en 2024. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.