Trophée Jules-Verne : Le bateau de Guichard démâte une heure après avoir quitté la terre ferme

Trophée Jules-Verne : Le bateau de Guichard démâte une heure après avoir quitté la terre ferme©Media365

Lucas Bertolotto, publié le lundi 15 janvier 2018 à 18h54

Yann Guichard a dû stopper son tour du monde en équipage sans escale ce lundi, une heure après avoir quitté Brest car son bateau a démâté.

Nouveau coup dur pour Yann Guichard à bord du maxi-trimaran Spindrift 2. Pour sa deuxième tentative après celle du 8 janvier dernier, le skipper a dû renoncer au départ pour essayer de battre le record du tour du monde en équipage. Une heure à peine après avoir quitté Brest, le bateau a démâté entre la pointe Saint-Mathieu et Camaret-sur-Mer. Aucune blessure n'a été signalée pour Guichard et ses onze équipiers, seule la déception a pris le dessus. En effet, cela semblait être la dernière chance de départ pour le skipper. « C'est un peu le dernier départ possible. Ça fait deux mois qu'on est impatient d'y aller et là c'est vraiment la seule opportunité qu'on a devant nous et qu'on a eu sur ces deux mois » avait déclaré Guichard ce lundi avant de partir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Trophée Jules-Verne : Le bateau de Guichard démâte une heure après avoir quitté la terre ferme
  • Le prochain départ approche, mais à la godille cette fois........

  • les records ne senent a rien il faudrait revenir a avant on peut pas comparer les records de tabarly avec les records actuels

  • Pas de chance :(

  • Vaut mieux un démâtage une heure après le départ qu'en plein milieu du pacifique déchainé

  • Trop allégé, trop sophistiqué, le trop est l'ennemi du bien, ça se confirme une fois de plus !

    Eh oui ! Le vieux dicton marine "trop fort a jamais manqué" se vérifie une fois de plus.