Route du Rhum : Meilhat succède à Gabart

Route du Rhum : Meilhat succède à Gabart©© JM Liot / Aléa / SMA, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 17 novembre 2018 à 07h26

Arrivé douze heures après Alex Thomson (Hugo Boss), Paul Meihat (SMA) a pourtant été déclaré vainqueur de la Route du Rhum dans la catégorie Imoca, suite à la pénalité de 24 heures infligée au skipper anglais pour avoir utilisé son moteur. A 36 ans, le skipper français décroche la plus belle victoire de sa carrière.

Par respect pour Alex Thomson, il a choisi de ne pas allumer ses fumigènes au moment de franchir la ligne d'arrivée de la Route du Rhum. Deuxième en Guadeloupe mais déclaré vainqueur de la mythique épreuve transatlantique, Paul Meilhat a vécu un moment particulier. A 36 ans, le skipper de SMA a remporté le plus beau titre de sa carrière, mais il sait que son succès est grandement dû à la pénalité infligée à Alex Thomson (Hugo Boss) pour avoir utilisé son moteur pour se dégager des rochers dans lesquels il s'était encastré en arrivant en Guadeloupe vendredi. Arrivé un peu plus de douze heures après le Britannique, après avoir passé quasiment toute la Route du Rhum en deuxième position, Meilhat avait du mal à cacher son émotion à l'arrivée. « C'est ma première victoire sur une grande course en solitaire, c'est super. Il y a eu de petites courses, de grandes courses en double, et en gagner une si grande, sur ce bateau, ça me ramène surtout à tout le boulot d'équipe qui a été fait sur ce bateau. Le travail, ça paie, c'est ce que je retiens. Et je me sentais capable de faire une belle course. On est allé au bout de l'épuisement. J'ai envie de voir la tête des autres, aussi, parce qu'on a tous donné, surtout au cours des cinq derniers jours. Ces premiers instants de victoire me rappellent ces quatre années à bosser comme un dingue sur ce bateau et d'arriver à une espèce de communion, où tout se passe bien, tout glisse. C'est assez agréable... L'émotion domine, mais je ne réalise pas encore. Je vois juste plein de gens qui sont heureux et c'est hyper agréable. Ça fait 12 jours que je n'ai vu personne, et ça fait du bien de vous voir ! », a confié le Français, qui skippait le bateau avec lequel François Gabart s'était imposé il y a quatre ans. Meilhat a également eu un mot pour Alex Thomson, premier mais pas vainqueur : « Alex est comme il est, et je suis un grand fan. Quand je le verrai, je vais d'abord lui dire que je suis content qu'il soit là, qu'il aurait fait un beau premier, et qu'il fera un beau premier sur une autre course. Je ne suis pas inquiet pour lui, avec le talent qu'il a. Ce qu'il faut, c'est se souvenir de ce qu'il a fait sur la course, se rendre compte de l'homme qu'il est. C'est ça qui est beau, c'est lui le personnage extraordinaire, qu'il ait gagné la Route du Rhum ou pas, ça ne change rien. C'est un mec top ! »

Premier podium pour Eliès


Deux heures et quinze minutes après Paul Meilhat, c'est Yann Eliès qui a coupé la ligne d'arrivée, sur son Imoca Ucar-St-Michel. A 44 ans, le natif des Côtes d'Armor n'avait encore jamais réussi un aussi beau résultat sur la Route du Rhum. « Cette Route du Rhum a été incroyable. Après les premiers jours, j'ai bien cru que c'était fini pour moi le podium ! Je me suis retrouvé bloqué dans une zone sans vent le lendemain du départ, j'ai vu Paul et Vincent (Riou) s'échapper puis toute la flotte revenir sur moi. Quand je me suis enfin extirpé de ce piège, j'avais 80 milles de retard sur le trio de tête. Je n'ai rien lâché dans le contournement de l'anticyclone des Açores. On s'est retrouvé à 4 bateaux dans les alizés, le couteau entre les dents. Vincent a craqué à cause de soucis techniques, pas Paul !  Finir deuxième et être revenu à 3 milles de Paul sur le Tour de l'île, c'était inespéré il y a dix jours, c'est une belle place ! J'ai une pensée pour Alex Thomson qui a maîtrisé la course de mains de maître. Le haut niveau c'est une multitude de petits détails à mettre en place. Il a fait une bêtise, c'est sûr, ça m'est déjà arrivé. Ça fait partie du jeu. Mais il a démontré que c'était lui le patron. Sur le prochain Vendée Globe il va être compliqué à aller chercher ! » En début d'après-midi, heure française, Vincent Riou (PRB) a pris la quatrième place, juste devant Boris Herrmann (Malizia II-Yacht Club de Monaco), alors que Thibaut Vauchel Camus (Solidaires en Peloton-ARSEP) a pris la troisième place en Multi50.




Crédit Photo : © JM Liot / Aléa / SMA

ROUTE DU RHUM
Classement au pointage de 19h30 - Samedi 17 novembre 2018

Ultime
1- Francis Joyon (FRA/IDEC Sport) vainqueur en 7j 14h 21'47''
2- François Gabart (FRA/Macif) deuxième en 7j 14h 28' 55"
3- Thomas Coville (FRA/Sodebo Ultim') à 1 599,07 milles de l'arrivée
4- Romain Pilliard (FRA/Remade - Use it again !) à 627,44milles de Coville

Abandons : Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Sébastien Josse (Maxi Edmond de Rothschild)

Multi50
1- Armel Tripon (FRA/Réauté Chocolat) vainqueur en 11j 7h 32'40''
2- Erwan Le Roux (FRA/FenêtréA-Mix Buffet) deuxième en 12j 1h 9'12''
3- Thibaut Vauchel-Camus (FRA/Solidaires en Peloton ARSEP) troisième en 12j 9h 18' 44''
4- Gilles Lamiré (FRA/La French Tech Rennes Saint-Malo) à 88,85 milles de l'arrivée
5-
 Thierry Bouchard (FRA/Ciela Village) à 1 554,77 milles de Lamiré

Abandon : Lalou Roucayrol (Arkema)

IMOCA
1- Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) arrivé en 11j 23h 10' 58" (pénalisé de 24h pour utilisation de son moteur)
2- Paul Meilhat (FRA/SMA) vainqueur en 12j 11h 23' 18''
3- Yann Eliès (FRA/Ucar - Saint Michel) deuxième en 12j 13h 38' 30''
4- Vincent Riou (FRA/PRB) quatrième en 13j 0h 21' 8''
5- Boris Herrmann (ALL/Malizia II - Yacht Club de Monaco) cinquième en 13j 3h 47'30''
...

Abandons : Yannick Bestaven (Maître Coq), Sam Davies (Initiatives Coeur), Louis Burton (Bureau Vallée 2), Isabelle Joschke (Monin), Jérémie Beyou (Charal)

Class40
1- Yoann Richomme (FRA/Veedol-AIC) à 701,05 milles de l'arrivée
2-
Phil Sharp (GBR/Imerys Clean Energy) à 106,10 milles du leader
3-
Aymeric Chappellier (FRA/Aina France et Avenir) à 112,91
4- Kito de Pavant (FRA/Made in Midi) à 237,59
5- Arthur Le Vaillant (FRA/Leyton) à 258,43
...

Abandons : Arthur Gascoin (UP Sail&Connect), Sébastien Marsset (Campings Tohapi), Jean Galfione (Serenis Consulting), Nicolas Troussel (Corum), Sébastien Desquesses (Kersia/Le Guevel/Spirit of Saint Malo), Bertrand Delesne (Bertrand-Delesne.fr), Sam Goodchild (Narcos : Mexico), Halvard Mabire (Colombe XL), Nicolas Jossier (Manorga), Maxime Cauwe (Azeo-On est Large), Dominique Rivard (#Marie-Galante April), John Niewehous (Loose Fish)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.