Record du tour du monde à l'envers : Le Blévec est passé du rire aux larmes

Record du tour du monde à l'envers : Le Blévec est passé du rire aux larmes©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 09h12

Tout heureux de franchir le Cap Horn pour la première fois de sa vie en solitaire, Yves Le Blévec a très vite déchanté. Un peu plus de deux heures plus tard, le skipper d'Actual a chaviré. Il a été hélitreuillé cet après-midi.

Victime de la casse de l'un des bras de liaison bâbord, il a dû déclencher sa balise de détresse à 4h21 dans la nuit de mercredi à jeudi. Son équipe a annoncé dans la matinée que Le Blévec (52 ans) était en sécurité dans son bateau, et qu'il attendait désormais les secours, alors que le multicoque est en train de dériver dans une zone sans danger au sud-est du Cap Horn. Au moment du chavirage, le vent soufflait à 30-50 nœuds (soit 55-92km/h), avec des creux de mer de 5 à 6 mètres. Un peu plus tard, un bateau à passagers a été dérouté pour le secourir, et devrait être sur zone dans l'après-midi. Le Blévec voulait succéder à Van Den Heede en mars 2018 Le Blévec avait débuté le 24 novembre dans la baie de Quiberon sa tentative de record du tour du monde à l'envers (c'est-à-dire d'Ouest en Est, en commençant par le Cap Horn, puis le Cap Leeuwin et le Cap de Bonne-Espérance). Ce record est détenu depuis mars 2004 par Jean-Luc Van Den Heede (sur Adrien) en 122 jours, 14 heures, 3 minutes et 49 secondes et Yves Le Blévec devait donc arriver avant le 26 mars. Le record va donc tenir encore quelques temps...

Le Blévec hélitreuillé dans l'après-midi Vers 16h00, l'équipe d'Yves Le Blévec a annoncé que le skipper avait été hélitreuillé par les garde-côtes chiliens, alors que le bateau à passagers qui avait été dépêché sur zone était prêt à intervenir en cas de besoin. "Déposé dans un premier temps à Puerto William (port chilien de l'île Navarino, situe dans le canal de Beagle) il a ensuite été pris en charge par les militaires pour être conduit à Punta Arenas", précise Team Actual.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.